Les enfants de moins de 6 ans ont accès à 7 à 8 écrans en moyenne en Fédération Wallonie-Bruxelles (télévision, console, ordinateur, tablette, smarphone), révèle une étude de l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance) publiée aujourd’hui dans le cadre du Salon de l’Education de Charleroi. Cette prolifération des écrans, disponibles dès le plus jeune âge – la moitié des enfants ont accès à une tablette dès 4 ans –, n’est pas jugée positivement par les parents et les professionnels de l’enfance qui manquent de moyens et de repères pour évaluer et guider l’usage des écrans chez les tout jeunes enfants.

Cette enquête, confiée au Centre d’Etudes de la Communication de l’UCL, pointe ainsi que 67% des enfants ont accès à la télévision, 37% des bébés la regardent avant un an et 90% des enfants à l’âge de 6 ans. Les enfants de 6 ans sont également 55% à accéder régulièrement à une tablette tactile, 30% à une console de jeux, un smartphone ou un appareil photo ou une caméra, 25% à un ordinateur portable.

L’usage de ces appareils est centré sur la vision de vidéo enregistrée (61%), de programmes TV (48%), d’albums photos (43%), de jeux vidéo (32%) ainsi qu’à la recherche de vidéo ou de musique sur Internet (21%).

Si les parents ne sont pas très favorables à cette prolifération des écrans, ils tentent d’en réguler l’utilisation par leurs chérubins mais en ont peu d’usage éducatif positif. L’étude recommande dès lors de développer les capacités des parents et des professionnels de l’enfance à évaluer et guider l’utilisation des écrans par les enfants, de même qu’à en identifier les usages positifs (activités d’apprentissage et de création).

Cette enquête s’inscrit dans le cadre d’une campagne thématique « Les enfants et les écrans » qui sera menée par l’ONE et le Conseil supérieur de l’éducation aux médias (CSEM) afin de soutenir la réflexion des parents et des professionnels et de les outiller afin qu’ils développent un regard critique sur la place et les rôles des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation des enfants.

Télécharger l’étude