7,9 milliards d’euros, tel est le montant des droits perçus en 2014 par la CISACConfédération Internationale des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs – au niveau mondial, soit une hausse de 2,8% par rapport à 2013. Le répertoire musical continue de générer la grande majorité des perceptions (87% du total), les droits perçus atteignant 6,9 milliards d’euros (+2,4%). Les autres répertoires (audiovisuel, spectacle vivant, littérature et arts visuels) sont en croissance de 5,2%.

Dans le domaine musical, la télévision et la radio (3,2 milliards d’euros, +2,2% par rapport à 2013), suivies de la musique live et enregistrée diffusée dans les lieux publics (2,2 milliards d’euros, +0,8% par rapport à 2013), restent de loin les flux de revenus les plus importants pour les créateurs.

Dans son nouveau Rapport sur les perceptions mondiales de droit d’auteur, la CISAC note encore que l’Europe reste la région générant la grande majorité des droits perçus dans le monde (61,3% du total, soit 4,9 milliards d’euros), avec une croissance 4,1% par rapport à 2013, « un pourcentage supérieur à la croissance de son PIB ».

La CISAC perçoit ces droits pour le compte de ses 230 sociétés membres totalisant quatre millions de créateurs qu’elle représente à travers le monde. Elle estime que « les perceptions liées aux utilisations numériques – en hausse de 20,2%- montrent des signes prometteurs et constituent un levier de croissance important pour le futur ».

Télécharger le rapport