En 2014, la consommation moyenne de télévision par les ménages français est tombée à 3h41’ par jour, soit une baisse de 5 minutes par rapport à l’année précédente et de 9 minutes par rapport à 2012, révèle la dernière mouture des Chiffres clés de l’audiovisuel français publiée aujourd’hui par le CSA. Le paysage télévisuel comptait 32 chaînes TNT nationales dont 24 privées et 8 chaînes publiques auxquelles s’ajoutent 46 chaînes locales.

La diminution de part de marché des chaînes historiques se poursuit depuis 1995 mais la croissance des chaînes TNT gratuite semble avoir atteint un plafond en 2012 pour chuter de 21% en 2014 s’établissant à 21% de part de marché.

Sur le marché publicitaire (10,4 milliards €), la télévision maintient sa domination avec 31% de part de marché, l’érosion étant très forte dans le secteur de la presse où la part de marché est passée de 34% à 26% en 4 ans. Tout profit pour la publicité sur internet passée quant à elle de 14% à 24%.

La télévision de rattrapage gratuite a connu une croissance de 26% pour atteindre un chiffre d’affaires estimé à 76 millions € en 2013, plus de 7 internautes sur 10 consultant des programmes en rattrapage.

Après un repli en 2013, le marché de la vidéo à la demande a enfin enregistré une croissance de 8% l’an dernier pour s’établir à 259 millions €; la location à l’acte domine encore (à 69%) ce marché, mais la location à l’abonnement est aujourd’hui le segment le plus dynamique avec une croissance de 31%.

Chiffres clés de l’audiovisuel – 1er semestre 2015