La région bruxelloise investit 4,5 millions € dans son industrie audiovisuelle

Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a validé hier la création de deux fonds de soutien à son industrie audiovisuelle pour un montant total de 4,5 millions €.

Un fonds régional de coproduction 

A partir du 1er janvier 2016, la région sera dotée d’un nouveau fonds de coproduction 100% bruxellois, bénéficiant d’une enveloppe de 3 millions €, baptisé « screen brussels fund », en remplacement du fonds mixte Wallimage-Bruxellimage.

L’objectif est de localiser en Région de Bruxelles-Capitale une partie des dépenses audiovisuelles induites par le tax shelter fédéral, tout en lui permettant de jouer son « rôle de métropole pivot » favorisant les opportunités de collaboration avec les fonds audiovisuels régionaux (Wallimage et Screen Flanders) et communautaires (Centre du Cinéma FWB et Vlaams Audiovisueel Fonds).

Ce fonds sera géré par une structure propre dépendant du Ministre-Président Rudi Vervoort et dotée d’une enveloppe supplémentaire de 500 000 € de frais de fonctionnement et de promotion. Le fonds sera également soucieux d’intégrer les évolutions dans les modes de création, de diffusion et de consommation des contenus sur tous types d’écrans.

« Le Ministre de l’économie et de l’emploi, Didier Gosuin, et moi-même avons exprimé la volonté de capitaliser sur le potentiel économique que représente le secteur de l’audiovisuel qui génère près de 8.000 emplois directs ainsi que 7.000 emplois dans le secteur connexe de la communication, soit 15.000 emplois au total », a détaillé Rudi Vervoort.

Prêts et capital risque pour les entreprises

Parallèlement, le Gouvernement bruxellois a décidé d’augmenter les moyens dédiés à l’investissement direct dans les entreprises audiovisuelles en confiant à la SRIB un budget additionnel de 1 million € attribué sous le label « screen.brussels.business ». Les interventions du fonds s’opèreront sous forme de prêt ou en capital en faveur des PME bruxelloises du secteur audiovisuel (actives dans l’audio, le visuel, l’informatique et la sous-traitance, les biens et services dédiés au secteur).

« En créant une ligne spécifique pour les entreprises du secteur audiovisuel, la Région se dote, à l’instar des deux autres régions, d’un instrument complémentaire au fonds d’investissement dans la production de contenus, souligne le ministre de l’économie Didier Gosuin. Cette ligne de financement viendra en complément des investissements de la SRIB dans les entreprises de ce secteur. L’objectif : augmenter les marges de manœuvre pour  investir aussi dans les entreprises des niches émergentes en Région bruxelloise telles le gaming ou la réalité virtuelle ».

Tournages et cluster

Notons enfin que l’ombrelle screen.brussels ainsi renforcée comporte deux autres composantes essentielles :

  • screen.brussels film commission (actuel Brussels Film Office) pour l’accueil des tournages dans la Région
  • screen.brussels cluster (actuel cluster sectoriel logé chez impulse.brussels regroupant plus de 120 membres).

La Région de Bruxelles-Capital espère ainsi gagner en efficacité tout en rendant plus lisible l’offre audiovisuelle bruxelloise aux yeux de ses partenaires bruxellois, belges et internationaux.

Communiqué de presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s