Ce mercredi 27 janvier au Parlement européen à Bruxelles, réalisateurs de films, journalistes, scénaristes, auteurs, compositeurs entreront en dialogue avec les organisations de consommateurs sur le thème des droits d’auteur.

Une conférence intitulée The future of creativity in the online environment, réunira les représentants du BEUC et des organisations représentatives des créateurs (FERA, EFJ, FSE, ECSA) de 16 à 18h sous la présidence de Pavel Svoboda, président de la commission juridique du Parlement.

Il s’agit de répondre aux nombreuses questions soulevées par les projets de révision du droit d’auteur lancés par la Commission européenne le 9 décembre dernier et de leur impact sur les auteurs et les consommateurs : de quelle manière les auteurs pourront-ils être rémunérés de leur travail dans l’environnement en ligne et quels montants les consommateurs sont-ils prêts à dépenser pour accéder aux œuvres mises à disposition en ligne ?

On sait que Commission et Parlement (via sa commission des affaires juridiques) souhaitent, dans le futur marché unique numérique, préserver l’équilibre entre l’accès des citoyens à une offre culturelle et créative diversifiée et les droits et intérêts des créateurs. Reste à en définir les modalités sans verrouiller l’accès aux contenus (incitant au piratage) ni ouvrir la porte au tout gratuit.

La réforme du droit d’auteur restera au centre des préoccupations et des discussions toute l’année durant, notamment au sein du groupe de travail du Parlement sur les droits de propriété intellectuelle et la réforme du droit d’auteur, coordonné par le député Jean-Marie Cavada (prochaine réunion : 18 février).