Une stratégie pour développer les festivals de cinéma européen hors Europe

La Commission européenne vient de publier un rapport proposant plusieurs pistes afin de renforcer l’action et l’impact des festivals de cinéma européen organisés dans les pays tiers par les délégations de l’Union européenne; 76 délégations de l’UE organisent de semblables festivals et événements cinématographiques, attirant quelque 409.000 spectateurs par an, mais l’heure est venue de leur proposer une véritable stratégie globale et de les professionnaliser.

Les festivals de cinéma constituent en effet un moyen unique de promouvoir la créativité européenne et sa culture, d’ouvrir de nouveaux marchés à ses oeuvres et de contribuer à la diplomatie culturelle de l’UE dans les pays tiers.

Professionnaliser les pratiques

L’analyse des pratiques actuelles réalisée par KEA et le BFI démontre cependant que ces festivals organisés par les délégations en collaboration avec les instituts culturels manquent souvent de professionnalisme, de ressources humaines et de moyens financiers (71% d’entre eux fonctionnent avec un budget de moins de 10.000 €). Le manque d’investissement en promotion et marketing tend à marginaliser ces manifestations vues comme élitistes et déconnectées des populations locales et suscitant dès lors peu d’intérêt auprès des professionnels du cinéma.

Le rapport pointe cependant quelques initiatives remarquables dont on peut s’inspirer comme le Festival du cinéma allemand organisé en Chine par le Goethe Institut et German Films, le Festival du film de l’U.E à Ottawa (Canada), la Semaine du film européen organisée dans 4 villes au Maroc, le festival de films européens en ligne qui a récolté 17 millions de spectateurs en Chine ou encore le festival en ligne MyFrenchFilmFestival.

Un soutien centralisé de 2,5 millions €

Un soutien centralisé, qui pourrait être doté de 2,5 millions € pour 2 ans dans le cadre des Foreign Policy Instruments de l’UE, est particulièrement recommandé notamment pour développé une stratégie coordonnée sous la houlette de représentants des institutions européennes, des instituts culturels et des professionnels du cinéma.

Un package de 15 à 30 films récents et de qualité (primés dans les festivals et plébiscités en salles), dont les droits auraient été libérés et qui auraient fait l’objet d’un sous-titrage dans 10 langues mondiales majeures pourrait être proposé aux organisateurs de festivals.

Promotion & marketing

Un soutien sélectif (à concurrence de 40.000€) pourrait également couvrir en partie les meilleurs activités de promotion et de marketing de ces festivals, de même que l’organisation d’événements parallèles. Tout comme l’on pourrait leur fournir des directives et des conseils en vue de leur professionnalisation.

Au plan plus local, un soutien pourrait également porter sur la promotion vers les publics locaux, les projections dans les salles de cinéma locales, l’organisation d’événements tels que des marchés et projections jeune public, la recherche de partenariat locaux…

Lire le rapport (PDF)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s