En 2015, les 508 cinémas belges ont accueilli plus de 21 millions de visiteurs (+ 3,5%) et le chiffre d’affaire des ventes de billets a augmenté de 5%, annonçaient ce matin les associations d’exploitants de salles de cinéma (FCB) et de distributeurs de films (ABDF).

21.146.370 entrées ont été enregistrées, “principalement grâce à certains blockbusters américains et à nos productions locales”, les ventes de tickets atteignant un chiffre d’affaires de plus de 166 millions d’euros (+5,3%). Quelque 293 films étaient proposés dans les cinémas belges par les distributeurs de films, soit 49 films de moins qu’en 2014. Le nombre moyen d’entrées par film est lui en progression de 12%.

A-675x411
Evolution de la fréquentation des cinémas 2006 – 2015

Les films les plus populaires en 2015 ont été les Minions (1.048.483 spectateurs), Jurassic World (908.500 spectateurs), Star Wars: The Force Awakens (884.488 – sorti le 16 décembre au cinéma) et Spectre (819.768 ).

Coté Belge, les films FC De Kampioenen- Jubilee General (632.300 visiteurs), Safety First (390.050 visiteurs) et Le Tout Nouveau Testament (289.962 visiteurs) ont massivement séduit le public et contribué au succès de cette année. Avec 25 films sortis dans les salles en 2015, la part des productions belges dans les ventes de billets est passée à 10,6%, contre 8,6% l’année précédente, attirant plus de 2 millions de spectateurs.

Source BEA

Domination américaine

Les films américains représentaient 42% du nombre de films (122) et 77% des recettes contre 22% des recettes pour les films européens qui représentaient quant à eux la moitié des films distribués.

4-1024x308
Parts de marché par origine

Au niveau technologique, les salles belges proposent une offre très qualitative avec une taux de 100% de numérisation, plus d’un tiers d’entre elles étant équipées pour la projection de films en 3D. Bon nombre d’exploitants ont également investi dans les nouvelles technologies du son et sont équipées en HFR Immersive Sound.

Si le Belge va en moyenne deux fois par an au cinéma, les perspectives sont moins roses pour l’année en cours. Les attentats de Bruxelles ont laissé des traces dans les salles de cinéma : “davantage de personnes restent chez elles par peur et certains cinémas ont en outre dû fermer leurs portes pendant les événements. De plus, deux grands événements sportifs sont prévus cet été avec l’Euro de football et les JO, ce qui a un grand impact sur le nombre de visiteurs« , note Olivier Maeterlinck, président de l’ABDF et de la BEA (Belgian Entertainment Association).

Il pointe également la problématique de la piraterie en ligne de films, qui génèrerait une perte de recettes de l’ordre de 15%, et plaide pour une adaptation du système de classification des films, sous la forme de recommandations basées sur les catégories d’âge.

Communiqué BEA

cinemabelge