Quelque 200 professionnels bruxellois du cinéma et de l’audiovisuel ont pu prendre connaissance ce lundi des nouvelles aides régionales mises en place sous l’étiquette screen.brussels, afin de renforcer la lisibilité et l’attractivité de l’offre audiovisuelle en Région bruxelloise.

« Il s’agit d’une aide économique en faveur de l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel à Bruxelles qui représente pas moins de 8.000 emplois directs ainsi que 7.000 emplois dans le secteur connexe de la communication, soit 15.000 emplois au total, a déclaré le ministre-président Rudi Vervoort en donnant le signal de ce nouveau départ.

Aides à la production à visée économique

Principale nouveauté: la Région de dote d’un fonds de financement des contenus, screen.brussels.fund, doté de 3 millions € par an, afin de relocaliser à Bruxelles une partie des dépenses audiovisuelles induites par le dispositif fédéral du tax shelter. Ce qui ne ferme aucunement la porte à des collaborations et même des synergies avec les autres guichets de financement tels que Wallimage, Screen Flanders, le Centre du Cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou encore le Vlaams audiovisueel Fonds.

La philosophie du fonds est de générer pour chaque euro investi quatre euros dans l’économie bruxelloise, avec une priorité pour les dépenses structurantes dans l’audiovisuel. Les projets de longs métrages ou de séries télévisées soutenus devront ainsi dépenser au minimum 250.000 € en prestations techniques ou artistiques à Bruxelles.

Les aides seront attribuées sous la forme d’avances remboursables plafonnées à 500.000 € pour les projets de fiction, de documentaire ou d’animation et les projets spéciaux (réalité virtuelle, 360, 4D) et 20.000 € pour les webséries, à concurrence de 50% du budget maximum. L’aide devra être utilisée endéans les 18 mois (24 mois pour les films et séries d’animation).

Les critères d’éligibilité portent notamment sur la localisation de la société en Région de Bruxelles-Capitale, certains critères culturels ainsi que le fait de disposé déjà d’un certain pourcentage du budget de production (40% pour les projets classiques, 60% pour les formats spéciaux, 80% pour les webséries).

Il y aura 3 sessions d’aide par an (2 en 2016), la première date de dépôt étant fixée au 26 mai, la suivante au 4 octobre.

Règlement du fonds

IMG_1049-300x200

Prêts et interventions en capital

Parallèlement à ces aides aux contenus, la Région a décidé de booster ses aides aux sociétés proprement dites en créant au sein de la SRIB un nouveau guichet dénommé screen.brussels business. Doté de 1 millions €, il interviendra sous forme de prêt ou en capital en faveur des PME bruxelloises actives dans le secteur audiovisuel; ces aides pourront monter jusqu’à 200.000 € pour les entreprises en phase de démarrage ou de développement.

Le paysage se complète de deux autres structures : screen.brussels film commission qui aide les productions à trouver des lieux de tournage et screen.brussels cluster pour la mise en réseau des entreprises du secteur.