Spécialisée dans la post-production d’image pour le cinéma et la télévision, la création d’images de synthèse 3D, les effets spéciaux et trucages numériques pour le cinéma Live et le cinéma d’animation, la société liégeoise Digital Graphics a été reprise par Movies Benelux. Ses nouveaux choix stratégiques et ambitions ont été détaillées ce jeudi en présence du ministre wallon de l’Economie, de l’Innovation et du Numérique, Jean-Claude Marcourt.

Sortant de quelques solides difficultés financières, Digital Graphics s’appuie dorénavant sur de nouveaux partenaires au nombre desquels figurent le fonds d’investissement et société de production français CB Partners (Carlos Bedran), la société de production bruxelloise Artemis Productions (Patrick Quinet), le financier français Jérôme de Metz (MBO Partenaires) et Christian Delvigne, nouvel administrateur délégué.

L’ambition est de positionner la nouvelle entité en tant qu’acteur de premier plan dans le domaine de la post-production image (notamment les animations et les effets spéciaux), sous la direction opérationnelle de Marc Umé qui a construit depuis plus de 20 ans la réputation du studio grâce à une équipe à la compétence reconnue.

Elle compte aujourd’hui à son actif près de 80 films, dont plus de 36 longs métrages, qui ont engrangé 4 nominations aux Oscars, 3 European Awards, des présences à Annecy, Cannes, etc … Parmi les productions les plus célèbres figurent Ernest & Célestine (Nommé aux Oscar 2014 du Meilleur film d’animation et César 2013 dans cette catégorie), The Song of the Sea de Tomm Moore ou encore Le Tout Nouveau Testament de Jaco Van Dormael (plébicité aux Magritte 2016 du Cinéma).

Le studio basé à Alleur (dans le magnifique Château Ferme de Hombroux) travaille actuellement sur les effets spéciaux du long métrage Marie Curie de Marie Noëlle, une coproduction Allemagne, France, Pologne, Belgique (Climax Films), ainsi que sur le storyboard de la série d’animation (52 x 11’) Sammy & Co, adaptation télévisuelle du long métrage de Ben Stassen (Nwave) pour Nexus Factory, M6 et StudioCanal.

L’un des atouts majeurs de la société réside dans son département R&D où sont développés en interne la plupart des outils logiciels (2D comme Softanim, ou 3D), continuellement adaptés aux besoins de la production.

« Le studio a une solide expérience internationale dans le cinéma d’animation et les effets spéciaux, a déclaré Marc Umé, Directeur des Opérations. Nous avons l’intention d’élargir notre expertise aux domaines de la publicité, à la réalité virtuelle avec l’utilisation des technologies autour du Cloud ».