Du 27 novembre au 6 décembre, ARTE diffusera 18 longs métrages inédits coproduits par la chaîne. Une manière de valoriser une politique éditoriale exigeante, portée sur le cinéma d’auteur et fidèle à des cinéastes renommés tels que Mia Hansen-Løve, Emmanuel Mouret, Bruno Dumont, Stéphane Brizé, Ulrich Seidl, Lars von Trier ou encore Asghar Farhadi.

Pour la quatrième édition de ce festival baptisé “Arte fait son cinéma”, la chaîne franco-allemande a regroupé certaines de ses coproductions récentes telles que Winter sleep de Nuri Bilge Ceylan, La chambre bleue de Mathieu Amalric, Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières, Tom à la ferme de Xavier Dolan.

“Nos choix éditoriaux privilégient le cinéma d’auteur indépendant le plus audacieux, explique Olivier Père, Directeur de l’unité Cinéma d’ARTE France et directeur général de la filiale ARTE France Cinéma. Toutes les œuvres que nous soutenons sont classées art et essai. Avec un budget de près de 10 millions d’euros par an, nous coproduisons en moyenne vingt-cinq projets – un chiffre qui reste stable”.

La chaîne s’investit également d’une mission de prospection et de découverte de jeunes talents et veille à couvrir une diversité d’écritures, de styles et de thèmes. Pas uniquement des “films à thèse”, précise Olivier Père, mais des oeuvres qui “peuvent traduire, au travers de fictions romanesques, un contexte et un esprit qui font écho à la société française ou à l’état du monde”.

ARTE FAIT SON CINÉMA

DIMANCHE 27 NOVEMBRE

  • Diplomatie de Volker Schlöndorff à 20.45
  • Michael Kohlhaas d’Arnaud des Pallières à 22.10

LUNDI 28 NOVEMBRE

  • Winter sleep de Nuri Bilge Ceylan à 20.50
  • Iona de Scott Graham à 0.05

MARDI 29 NOVEMBRE

  • Le procès de Viviane Amsalem de Ronit et Shlomi Elkabetz à 20.55 suivi du documentaire Il était une fois… “Le procès de Viviane Amsalem” à 22.45
  • Les yeux d’un voleur de Najwa Najjar à 23.40

MERCREDI 30 NOVEMBRE

  • L’amour est un crime parfait de Jean-Marie et Arnaud Larrieu à 20.55
  • Tom à la ferme de Xavier Dolan à 22.45

JEUDI 1ER DÉCEMBRE

  • Jack d’Edward Berger à 20.55
  • Abus de faiblesse de Catherine Breillat à 22.30

VENDREDI 2 DÉCEMBRE

  • Hedi Schneider est en panne de Sonja Heiss à 20.55
  • Nymphomaniac – Volume I de Lars von Trier à 1.05

DIMANCHE 4 DÉCEMBRE

  • La chambre bleue de Mathieu Amalric à 20.45
  • Still the water de Naomi Kawase à 22.00

LUNDI 5 DÉCEMBRE

  • Cours sans te retourner de Pepe Danquart à 20.50
  • Circles de Srdan Golubović à 22.40

MARDI 6 DÉCEMBRE

  • Les salauds de Claire Denis à 22.35
  • Araf, quelque part entre deux de Yeșim Ustaoğlu à 0.15