Le CSA analyse la santé financière des radios privées à l’aube du numérique

Les radios privées représentent en Fédération Wallonie-Bruxelles un chiffre d’affaires de 84,5 M€ dont plus de 90% réalisé par les 4 réseaux communautaires (Contact, Bel RTL, Nostalgie, NRJ). A lui seul le réseau RTL (Bel RTL, Contact) génère 65% des revenus publicitaires, constate le CSA dans sa « Synthèse Radio », soulignant que 72,6 % des radios indépendantes (une seule fréquence) ont un chiffre d’affaires inférieur à 50.000 euros. “Dans ce contexte, le risque que les radios indépendantes éprouvent de sérieuses difficultés pour assumer, seules, les coûts relatifs à leur passage au numérique est bien réel”.

Exception faite d’Antipode, les quatre radios provinciales (Must FM, Antipode, Maximum et Sud Radio) affichent un recul significatif de leur chiffre d’affaires depuis deux ans (3,4 M€ en 2015) et doivent se contenter de 3% de la manne publicitaire. Parmi les radios indépendantes, seules cinq radios franchissent le seuil de 50.000 euros de chiffre d’affaires publicitaire brut (sur 37 qui bénéficient de revenus publicitaires). Globalement, les 74 radios indépendantes présentes en Fédération Wallonie-Bruxelles “maintiennent leur équilibre financier” et pèsent quelque 4,4 M€ de chiffre d’affaires.

content_graph_1

En termes d’emploi, pas de grande surprise : le volume d’emploi progresse dans les radios en réseaux, d’avantage pour les salariés que pour les indépendants, mais la survie des radios indépendantes repose essentiellement sur le bénévolat (31 bénévoles par radio en moyenne). Selon le décompte du CSA, « près de 2.300 bénévoles sont actifs dans le paysage radiophonique belge francophone avec une moyenne de 4,2 heures prestées par semaine et par personne ».

Plus de 4,5% d’artistes belges francophones

Côté contenu, on se réjouira de constater qu’en 2015, toutes les radios ont respecté leurs obligations et leur engagement de diffusion et promotion d’artistes belges francophones. Plusieurs éditeurs dépassent même parfois le quota de 4,5% d’oeuvres musicales de la Communauté française prévu par la loi. « Après une année 2014 marquée par le succès international de Stromae, l’année 2015 a vu l’émergence de nouveaux talents de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont Lost Frequencies, Alice on the Roof et Loïc Nottet forment le trio de tête », note le CSA.

content_quotas
Respect des quotas en FWB

Communiqué de presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s