Les films soutenus par la FWB désormais tous accessibles aux personnes malvoyantes

(Communiqué de presse – FWB)

Tous les longs métrages bénéficiant d’une aide à la production de la part de la Fédération Wallonie-Bruxelles devront désormais également être disponibles en audio-description. Afin de répondre à cette obligation, les aides à la production du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel seront majorées d’un montant de 5.000 euros par film. 

Alda Greoli, Ministre de la culture : « Chaque production que nous soutenons sera désormais aussi assortie de son audio-description. Plus de 50.000 personnes sont malvoyantes en Fédération Wallonie-Bruxelles, il s’agit donc d’une question tout à fait fondamentale en termes d’accès à la culture. Je suis également convaincue de l’atout supplémentaire que cela représentera pour la diffusion de nos films dans toute la francophonie, que ce soit au cinéma ou à la télévision.

La Fédération Wallonie-Bruxelles compte par ailleurs des artistes et bureaux qui collaborent à l’audio-description. Le faire systématiquement, au plus près de la réalisation du film, en renforcera encore la qualité et le rayonnement. La Fédération Wallonie-Bruxelles compte par ailleurs des artistes et des bureaux qui collaborent à l’audio-description. Cette mesure participe dès lors aussi au développement social et économique ».

Une fois que l’audio-description a été réalisée, il existe plusieurs systèmes techniques pour sa diffusion, certains via smartphones, d’autres via l’équipement intégré aux salles. Outre dans les cinémas, l’audio-description est aussi accessible sur les DVD ou Blu-ray, par le biais de la Vidéo à la demande (VOD) ou lors de la diffusion télévisuelle.

Afin de rencontrer la charge supplémentaire engendrée par cette obligation, les aides à la production de longs métrages, de fictions ou d’animations, d’initiative belge francophone seront majorées de 5.000 euros. Ce montant couvrira plus de la moitié des coûts estimés pour réaliser l’audio-description.

Sur base des chiffres 2015, année lors de laquelle 14 longs métrages d’initiative belge francophone ont été soutenus à la production, une enveloppe de 70.000 euros annuels est nécessaire à la mise en place du soutien à l’audiodescription de ces films.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s