(Communiqué de presse – WBimages)

Pas moins de cinq films de fiction et documentaires seront présentés à l’International Film Festival Rotterdam.

Chez nous, le nouveau film très attendu et déjà polémique de Lucas Belvaux, concourra en première mondiale dans la Big Screen Competition.

Il raconte l’histoire de Pauline, infirmière à domicile, entre Lens et Lille, qui s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle. Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales.

Chez nous est coproduit par Synecdoche (FR) et Artémis Productions (BE). C’est également une coproduction France 3 Cinéma et RTBF. Le film sera distribué en France le 22 février 2017 par Le Pacte, qui s’occupe également des ventes internationales, et en Belgique le 1er mars par Artébis/Cinéart.

Le documentaire Boli Bana du nouveau-venu Simon Gillard sera montré en première mondiale dans la section non-compétitive Bright Future Mid-Lenght, reprenant une sélection de 10 moyens métrages internationaux.

Au plus profond de la brousse, serpente une longue caravane de zébus. Lancés dans une transhumance de plusieurs mois, quatre jeunes garçons: Ama, Ousséni, Hassana et Lela ont quitté leur famille, décidés à offrir de meilleures pâtures à leur troupeau. Guidés par ces enfants, nous vivons un voyage diurne dans les paysages du Burkina Faso et du Mali, puis, lorsque tombe la nuit, nous partageons les peurs et les désirs de ces enfants Peulhs. Le film nous propose alors un second voyage, plus sédentaire, celui des mères et des nouveau-nés restés au village.

Boli Bana est produit par Hélicotronc, avec l’aide du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles, du WIP et du CBA.

Cette année, les programmes thématiques (A Band Apart, Black Rebels, Criss-Cross et Picture Palestine) seront regroupés dans la section Perspectives. On y trouvera des films traitant de thèmes sociaux et politiques pertinents ou qui repoussent les frontières entre art, musique et autres médias. Deux films de Wallonie Bruxelles y seront repris:

HAMSTERs, un doclab expérimental réalisé par Martine Doyen, sera présenté en première mondiale dans le programme thématique A Band Apart. HAMSTERs nous montre un phénomène d’hystérie collective, une manie dansante pareille à celle observée en 1564 à Molenbeek, qui s’est déclenchée dans les Marolles. Des personnes « contaminées » se regroupent dans les rues pour danser frénétiquement. Ils n’ont rien en commun si ce n’est d’avoir assisté, de près ou de loin, à un attentat terroriste.

Le film est produit par Spinach Productions asbl avec le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de VOO.

Le long métrage Sanctuaire d’Olivier Masset-Depasse sera quant à lui présenté dans le programme thématique Criss-Cross.

Au début des années 80, Txomin, dirigeant historique d’ETA, perpétue la lutte pour l’indépendance basque, s’opposant au régime de Felipe Gonzalez comme il combattait celui de Franco. Depuis le pays basque français, les étarras mettent sur pied des actions meurtrières qu’ils vont commettre en Espagne, avant de retourner en toute impunité vers une vie tranquille rythmée par les tournées des bars et les réunions politiques. La France est leur sanctuaire.

Soutenu par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le film est coproduit par Haut et Court (FR) et Versus Productions (BE). Les ventes internationales sont effectuées par Studiocanal.

Continuant son parcours en festival, Noces de Stephan Streker sera montré dans le programme IFFR Live de la section Voices.

Le film nous raconte l’histoire de Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, qui est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Ecartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir.

Noces est produit par DayLight Films et soutenu par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Toujours dans la section Voices, nous retrouverons une coproduction belge, Grave de Julia Ducournau, qui avait fait sensation à la Semaine de la Critique à Cannes et qui sera ici présentée dans le programme Limelight. Celui-ci consiste en une collaboration du festival avec les distributeurs néerlandais pour soutenir la sortie d’une sélection d’environ 30 films.

Grave est coproduit par Frakas Productions, distribué par Wild Bunch et soutenu par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’International Film Festival de Rotterdam est l’un des plus grand festivals cinématographiques au monde, ainsi que l’une des plus grandes manifestations culturelles au Pays-Bas: le festival dure 12 jours, au cours desquels des centaines de cinéastes présentent leur travail à un large public (2016: 305 000 entrées) et à des professionnels du cinéma (2016: 2538). Cette 46ème édition de l’International Film Festival de Rotterdam aura lieu du 25 janvier au 5 février prochains.