Grâce à un tout nouveau partenariat avec Wallimage, les télévisions locales de la Fédération Wallonie-Bruxelles pourront bientôt proposer des longs métrages belges à leurs téléspectateurs.

« Les Télés locales souhaitaient depuis longtemps mettre à l’honneur la diversité de la production cinématographique wallonne », explique leur fédération. Ce partenariat permet de mettre à l’antenne une fois par mois sur le réseau des 12 télés locales un long métrage qui a bénéficié du soutien du fonds wallon à l’industrie cinématographique.

La fédération annonce que des accords ont déjà été signés avec quatre sociétés de production :

  • Versus Production pour les films « En territoire indien » de Lionel Epp, avec François Berléand, Jérémie Rénier, Claire Keim et Bouli Lanners, et « Ultranova » de Bouli Lanners.
  • Tarantula pour le film « Congorama » de Philippe Falardeau avec Olivier Gourmet, Paul Ahmarani.
  • Entre Chien et Loup pour le film « Miss Montigny » de Miel van Hoogenbemt avec Sophie Quinton, Ariane Ascaride, « Innocence » de Lucile Hadzihalilovic, avec Zoé Auclair, Lea Bridarolli, Bérangère Haubruge, Marion Cotillard et Hélène de Fougerolles, et « Le plus beau jour de ma vie » de Julie Lipinski, avec Hélène de Fougerolles, Jonathan Zaccaï, Marisa Berenson et François Berléand.
  • Climax Film pour le film « Un honnête commerçant » de Philippe Blasband avec Benoît Verhaert, Philippe Noiret et Yolande Moreau.

Près de 7 millions € de subventions

Ce mercredi 25 janvier, lee Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles a par ailleurs approuvé l’octroi de subventions de fonctionnement pour un montant total de 6.926.000 euros au profit des 12 télévisions locales pour l’année 2017.

La répartition a été réalisée sur base du nouveau système de financement instauré par le Ministre en novembre 2016.

Pour rappel, le principe général du nouveau système repose sur plus de stabilité dans la répartition des subsides en neutralisant les variations trop importantes d’une année à l’autre. En effet, le système précédent induisait une concurrence stérile entre les télévisions locales.

Désormais, ce nouveau mécanisme de financement ainsi que la stratégie développée par les télévisions locales reprise dans le livre blanc favorisent une dynamique de solidarité, d’échange de bonnes pratiques et de mutualisation de services et d’infrastructures. L’objectif final étant d’améliorer la qualité du service rendu aux citoyens, conclut le communiqué du gouvernement.

ftl-et-fwb