Pointée du doigt pour n’avoir pas respecté son obligation de diffuser des programmes destinés aux adolescents, la RTBF a tenté de s’expliquer hier en audition publique devant le Collège d’autorisation et de contrôle du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

En décembre dernier, dans son avis sur la réalisation par la RTBF des obligations prévues par son contrat de gestion, le CSA avait constaté, en 2015, un manquement en matière de programmes destinés aux ados « et à la production desquels ils sont associés « (article 38).

Le Collège d’autorisation et de contrôle y relevait un manquement récurrent de la RTBF depuis l’entrée en vigueur du dernier contrat de gestion en janvier 2013 ; « l’éditeur n’a rempli son obligation que pour l’exercice 2014 et uniquement au travers d’un seul programme :« What the Fake ! » Conçu sous la forme de capsule de 2 à 5 minutes à partager sur la toile, ce programme cross média sondait l’opinion des ados sur les sujets les plus divers, mais n’a pas été reconduit ni remplacé.

Pour sa défense, la RTBF mentionne la diffusion de programmes tous publics ou axés sur les jeunes, où peuvent se retrouver les ados (12-18 ans), mais pas de manière spécifique. Ainsi la websérie Typique sur la vie à l’université concernait-elle surtout les jeunes adultes, tout comme le programme Libre échange où des étudiants d’universités et hautes écoles interrogent des personnalités du Parlement européen. Quant à son télé-crochet The Voice, son public va bien au-delà des adolescents ; mentionner le partage de ces programmes sur les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou même Snapchat, ne suffit pas à en faire des programmes pour adolescents.

Plusieurs programmes devraient cependant voir le jour à l’avenir. Ainsi la RTBF a-t-elle lancé tout récemment un appel à projets de fiction destinés à une diffusion sur Snapchat et travaille-t-elle à un projet de média digital baptisé Media Z destinée aux 15-24 ans comprenant une chaine radio hi hop.

Quant au CSA, il devrait prendre une position définitive dans les prochaines semaines.