Anima offre un feu d’artifice au cinéma d’animation à Bruxelles

Pas moins de 279 films, tous genres et formats confondus, seront proposés lors de la 36ème édition du festival Anima qui s’ouvre vendredi soir par l’avant-première du nouveau long métrage de Jean-François Laguionie, Louise en Hiver.

La sélection officielle comporte 18 longs métrages, dont 6 en compétition internationale, 5 en compétition internationale jeune public et 7 hors compétition. La compétition internationale des courts métrages comporte 30 films auxquels s’ajoutent films d’étudiants, pubs et clips.

Outre la mise à l’honneur du cinéma de Jean-François Laguionie, figure majeure de l’animation française qui fera l’objet d’une rétrospective à la Cinematek, un focus sera consacré au cinéma d’animation portugais et un coup de projecteur sera braqué sur l’animation italienne.

Le festival se clôturera le 5 mars par la projection du long métrage très British de Roger Mainwood, Ethel & Ernest, adapté du roman graphique de Raymond Briggs.

Les ateliers professionnels de Futuranima

Les journées professionnelles Futuranima réuniront auteurs, réalisateurs et producteurs autour de plusieurs thèmes : la distribution et la promotion d’un film d’animation, le pitch des auteurs et des studios, la production en réalité virtuelle ou encore les liens entre webcréation, jeu, livre et VR. Didier Brunner, Patrick Imbert et Benjamin Renner évoqueront le développement de leur film Le grand méchant renard tandis que Arthur de Pins reviendra sur la production de Zombillenium, dont la sortie est prévue à l’automne prochain.

L’an dernier, le festival Anima avait battu ses records de fréquentation avec 42.000 spectateurs.

Compétition internationale

  • In this corner of the world, de Sunao Katabucchi (Japon, 2016)
  • La jeune fille sans mains, de Sébastien Laudenbach (France, 2016)
  • Jun, la voix du cœur, de Tatsuyuki Nagai (Japon, 2016)
  • Seoul Station, de Sang-ho Yeon (Corée du Sud, 2015)
  • Window horses : The poetic Persian epiphany of Rosie Ming, de Ann Marie Fleming (Canada, 2016)
  • Your Name, de Makoto Shinkai (Japon, 2016)

Compétition internationale jeune public

  • L’école des lapins, de Ute von Münchow-Pohl (Allemagne, 2017)
  • La grande course au fromage, de Rasmus A. Siversten (Norvège, 2015)
  • La guerre des tuques, de Jean-François Pouliot et François Brisson (Canada, 2015)
  • Molly Monster, de Ted Sieger, Michael Ekbladi et Mattias Bruhn (Allemagne, Suisse, Suède, 2015)
  • Objectif lune, d’Enrique Gato Borregàn (Espagne, 2015)

Hors compétition

  • 25 April, de Leanne Pooley (Nouvelle-Zélande, 2015)
  • The longing of Michael Dudok De Wit, de Thomas Doebele et Maarten Schmidt (Pays-Bas, 2016)
  • Nerdland, de Chris Prynoski (USA, 2016)
  • Le rêveur éveillé, de Jean-Paul Mathelier (France, 2015)
  • Richard The Stork, de Toby Genkel et Reza Memari (Allemagne, Luxembourg, Belgique, 2017)

Le programme d’Anima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s