A l’occasion du Bilan annuel du cinéma belge francophone, Alda Greoli, Vice-Présidente du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Ministre de la Culture, a annoncé l’arrivée prochaine d’un outil commun de mesure de fréquentation des salles et évoqué le lancement deux nouveaux appels à projets, l’un consacré au cinéma d’animation et l’autre dédié aux productions dites ‘légères’.

Alda Greoli : « Je suis heureuse de vous informer de la signature, cette semaine, d’une convention entre la Communauté française et l’asbl Cinedata, regroupant distributeurs et exploitants. Celle-ci nous fournira, à un rythme soutenu et uniformisé, l’ensemble des chiffres de fréquentation des salles. Le Centre du Cinéma aura donc accès aux chiffres régulièrement. Cet outil nous sera très utile non seulement pour nous positionner envers les instances internationales et belges, mais nous permettra également d’avoir une idée plus précise des tendances du marché, élément indispensable pour affiner nos politiques de soutien aux salles.
Une autre nouveauté est l’appel à projet dit de ‘production légère’. L’idée sera de proposer une alternative rapide au circuit classique de la Commission de sélection des films afin de soutenir de nouveaux venus dans le métier. Trois projets de jeunes réalisateurs seraient soutenus à hauteur de 100 000 euros.
Aussi, un autre appel à projets devrait voir le jour courant 2018 et concernera les séries d’animation, suite à une réorientation de l’enveloppe consacrée aux fictions TV d’animation. Des discussions avec le secteur, il ressort qu’un tel appel aux professionnels pour le développement de ces séries permettrait de relancer la création, en se couplant à la nouvelle enveloppe développement de la RTBF, et de redonner de l’énergie à ce secteur. »

Bilan du Centre du Cinéma

Dotée d’une enveloppe de 8,47 millions d’euros, la Commission de sélection des films a examiné 433 projets (contre 492 en 2015) et en a soutenu 114 (139 en 2015), tous créneaux confondus (longs métrages, courts métrages, documentaires, films LAB, téléfilms et séries audiovisuelles). Le nombre de demandes a légèrement diminué entre 2015 et 2016, mais le taux global de sélection est resté stable, à environ 26%.
Les aides ont porté notamment sur 13 longs métrages de fiction en écriture, 7 longs métrages en développement et 20 longs métrages de fiction en production, parmi lesquels figurent les nouveaux films de Lucas Belvaux (Chez nous), François Damiens (Dany), Virginie Gourmel (Cavale), Yannick et Jérémie Renier (Les carnivores), Frédéric Fonteyne (La frontière) et Bernard Bellefroid (La somme de nos voix). La Fédération a également apporté son soutien financier à 26 courts métrages, 35 documentaires, 4 films expérimentaux (Film Lab) et 1 fiction télévisuelle.
7 projets de fictions et documentaires destinés au web ont par ailleurs fait l’objet d’une aide de 125 000 euros, tandis que les 13 ateliers d’accueil, de production et d’école ont été soutenus par la Fédération (1,28 million d’euros).