A l’occasion d’une visite du premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel au Canada, un nouveau traité de coproduction a été signé entre le Luxembourg et le Canada ce 19 avril à Ottawa.

Le nouvel accord a été signé par Guy Daleiden, directeur du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle, et Olivier Nicoloff, ambassadeur du Canada auprès du Grand-Duché de Luxembourg, à la Résidence du Gouvernement canadien à Ottawa.

Remplaçant l’ancien accord remontant à 1996, ce traité permettra de favoriser le développement des coproductions cinématographiques et audiovisuelles entre les deux pays, « tout en mettant l’accent sur les « nouvelles écritures » audiovisuelles ».

Pour autant que leur apport respectif représente au moins 15% du budget, les coproductions entre les deux pays se verront attribuer les nationalités luxembourgeoise et canadienne.

Plusieurs films ont d’ores et déjà été coproduits entre le Luxembourg et le Canada sous le régime de l’accord précédent,  comme par exemple « La dernière fugue » de la réalisatrice québécoise Léa Pool en 2010 (Iris Productions). C’est le cas également du film de David Lambert, « Troisièmes Noces », une coproduction entre la Belgique (Frakas Productions), le Luxembourg (Bidibul Productions) et le Canada (EMA films), actuellement en tournage en Belgique et au Luxembourg.

En octobre prochain devrait entrer en production le film de Bruce McDonald « Dreamland » (Calach Films), qui met en scène les derniers jours du trompettiste de jazz Chet Baker ; c’est également cet automne qu’est prévu le tournage au Luxembourg du film du réalisateur luxembourgeois Pol Cruchten « Justice dot net », coproduit par Iris Productions (Luxembourg) et Lyla Films (Canada).