Au premier trimestre 2017, Kinepolis a accueilli 6,6 millions de spectateurs dans ses salles de cinéma, soit une baisse de 0,8 % par rapport à la même période de l’année précédente. En Belgique, le recul atteint cependant 6,1% avec 2,28 millions de visiteurs.

Les cinq nouveaux complexes ouverts en 2016 en France, en Espagne et aux Pays-Bas ainsi que le cinéma racheté à Rouen, en France, ont fait évoluer positivement la fréquentation, note l’exploitant dans son communiqué, mais sans pour autant compenser l’offre de films jugée « moins attractive » que celle du premier trimestre de 2016 .

Au top 5 des films du premier trimestre 2017 figuraient Cinquante nuances plus sombresTous en scène, La La Land, La Belle et la Bête et Logan. Sur les marchés locaux, le succès fut au rendez-vous pour D5R en Belgique, Raid Dingue en France, Rusty Boys au Luxembourg, Soof 2 aux Pays-Bas, Es por tu bien en Espagne et Bibi & Tina en Suisse.

Le produit de la vente de tickets a connu également un pic en janvier avec la sortie de Rogue One : A Star Wars Story qui fut l’occasion d’une vente plus importante de tickets 3D.

Kinepolis mentionne cependant une baisse des recettes de sa filiale de distribution de films KFD ainsi qu’une pression sur celles de la publicité sur les écrans belges commercialisés par Brightfish.

Vente du cinéma Toison d’Or Bruxelles

Le 27 avril dernier, Kinepolis s’est par ailleurs mis d’accord avec son concurrent UGC pour lui revendre l’immeuble situé dans la Galerie Toison d’Or à Bruxelles où le groupe français exploite 10 salles de cinéma; UGC avait contesté devant les tribunaux la vente de cet immeuble à Kinepolis en 2014, invoquant une restriction de concurrence, et introduit une plainte devant le tribunal de commerce de Bruxelles en raison du triplement du loyer lors du renouvellement de son bail. La signature d’un acte de vente d’ici août prochain devrait mettre un terme à ce contentieux.

Communiqué de presse

Photo ©Kinepolis