A l’issue de sa 85eme  session d’aide, le conseil d’administration de Wallimage a finalement retenu 7 projets qui bénéficieront d’un soutien de 1.180.000 euros ; y figurent films de genre, coproduction de prestige, séries télévisées, un peu d’animation ainsi qu’un long métrage belge.

Avec Les Frères Sisters, adaptation du roman de Patrick DeWitt (Actes Sud), six ans après De Rouille et d’Os, Wallimage retrouve Jacques Audiard pour un nouveau projet très ambitieux, un authentique western tourné en Espagne et en Roumanie, au générique duquel figurent Jake Gyllenhaal et Joachin Phoenix. L’essentiel des dépenses wallonnes orchestrées par Les films du fleuve se concentre sur la création des effets spéciaux qui seront l’œuvre de Mikros à Liège.

uMedia va produire en Wallonie Mandy, un film d’action au fort relent de comics dont la quasi-totalité de l’équipe technique sera belge et toute la postprod s’effectuera chez Dame Blanche à Genval.

Avec The East, le réalisateur néerlandais Jim Taihuttu (Rabat, Wolf) s’apprête quant à lui à tourner un film de guerre sulfureux qui retrace le parcours d’un bataillon hollandais stationné en Indonésie à l’issue de la Deuxième Guerre mondiale. Toute la postproduction du projet sera centralisée en Wallonie, sous la houlette de la société Wrong Men.

A good woman is hard to find est un nouveau « films de genre » coproduit par Frakas, pour lequel 11 jours de tournage sont prévus dans les studios du Pôle Image de Liège, tandis que Mikros sera impliqué dans la postproduction image.

Produit par Versus et tourné au Maroc à l’automne, Continuer sera le 8e long métrage de Joachim Lafosse, avec dans le rôle principal Virginie Efira. Ici aussi, les prestataires wallons (Genval-les-Dames, Studio L’Equipe de Bierges, Mikros Image) seront très impliqués dans la postproduction.

À côté de ces longs métrages prometteurs, le C.A. de Wallimage a aussi retenu deux séries télé, une fiction et un documentaire.

La deuxième saison d’Ennemi Public (Entre chien et loup) s’inscrit sans surprise dans la lignée de la première et en conserve ses comédiens principaux auxquels viendra se joindre Pauline Etienne. L’essentiel des prises de vues se déroulera en Wallonie à partir de septembre.

Wallimage cofinancera enfin Les Routes de l’esclavage, un ambitieux documentaire en quatre parties coproduit par Kwassa pour Arte, dont les images tournées dans les studios de TSF à Liège seront « rotoscopées » chez Mikros Liège.