« Les séries flamandes sont à la mode, nous devons maintenant en faire une marque et, pour franchir ce cap, nous avons besoin de davantage d’argent, notamment pour en augmenter la qualité artistique et visuelle », a estimé ce matin au Parlement flamand le directeur du VAF Pierre Drouot.

A l’occasion de la présentation ce jeudi au parlement flamand du bilan annuel du Fonds du Film de Flandre (VAF), Pierre Drouot a expliqué que, faute d’une augmentation des budgets disponibles, les séries de fiction flamandes risquent de ne pas pouvoir franchir un cap important.

La fiction flamande a accompli en six ans le chemin parcouru par les séries danoises en dix ans, a-t-il déclaré; les séries flamandes sont à présent diffusées à l’international et on en vend les droits de « remake ». Une nouvelle étape a été franchie avec les séries Tabula Rasa, réalisée par Jonas Govaerts et Kat Beels (Caviar), et Over Water de Tom Lenaerts (Panenka), toutes deux destinées à une prochaine diffusion par la chaîne publique VRT. Des partenaires internationaux comme la ZDF sont intéressés au financement, mais le financement local doit suivre afin de permettre aux producteurs de conserver le contrôle sur le contenu.

Une enveloppe d’au moins 9,5 M€

Le Mediafonds, le fonds télévisuel du VAF, a dû se contenter l’an dernier de 4 M€, un budget avec lequel il a pu soutenir notamment 9 séries majoritaires flamandes, dont 4 fictions, 3 documentaires et 2 animations, à hauteur de 3,6 M€. Selon une étude (PDF) réalisée par le bureau Econopolis, pour se maintenir dans la course la fiction flamande aurait cependant besoin au minimum de 9,5 M€, le chiffre idéal tournant autour des 13,6 M€. Le ministre de la Culture et des Médias Sven Gatz a déjà laissé entendre (communiqué) qu’il demanderait à ses collègues du gouvernement flamand d’augmenter les moyens budgétaires disponibles pour la fiction TV.

Soutien à 7 longs métrages

On notera par ailleurs que le fonds flamand a confirmé la semaine dernière son soutien, pour plus de 2,2 M€, à la production de 7 longs métrages, dont 4 films majoritaires et 3 minoritaires.

Parmi eux figurent deux films en cours de production par la société de Dirk Impens, Menuet, qui mettra fin prochainement à ses activités: Verborgen Verlangen (Désirs cachés), de Maarten Moerkerke, dont la sortie est prévue le 22 novembre, et Under My Skin, de Lukas Dhont, dont le tournage démarre le 9 août. Le VAF participe également au financement du prochain long métrage de Stijn Coninx Niet Schieten, ainsi que de deux long métrages francophones, La Frontière, de Fédéric Fonteyne (Versus Production/ Prime Time) et Nos batailles, de Guillaume Senez, coproduit par Iota Production et Savage Film.

Les films soutenus:

  • Verborgen Verlangen (Désirs cachés), de Maarten Moerkerke (Menuet)
  • Ascension Day, de Bas Devos (Minds Meet)
  • Niet Schieten (Ne pas tirer), de Stijn Coninx (Eyeworks)
  • Under My Skin, de Lukas Dhont (Menuet)
  • La Frontière, de Frédéric Fonteyne (Prime Time)
  • Nos batailles, de Guillaume Senez (Savage Film)
  • Vechtmeisje, de Joan Timmers (The Film Kitchen/A Private View)

Site du VAF