Totalisant 11,8 millions de visiteurs, la fréquentation des salles Kinepolis a progressé de 4,8% au premier semestre 2017, le groupe augmentant son chiffre d’affaires de 7,9% à 160,1 M€. A terme, il espère doubler son parc de cinémas pour atteindre la centaine.

La croissance de la fréquentation de ses salles résulte principalement de l’apport des cinémas nouvellement ouverts aux Pays-Bas (+30%) et en France (+4,1%). En Belgique, la fréquentation est stable avec 4 millions de visiteurs. Les trois premiers mois de l’année ont été très positifs grâce à des films comme Cinquante nuances plus sombres, Sing, La la Land, La Belle et la Bête et Logan, note l’exploitant dans son communiqué; le mois d’avril a également été excellent mais, ensuite, le beau temps des mois de mai et de juin a eu un impact négatif sur la fréquentation.

Au top 5 des plus grands succès des six premiers mois de 2017, on retrouve La Belle et la Bête, The Fate of the Furious, Cinquante nuances plus sombres, Pirates des Caraïbes et Baby Boss. Les films locaux qui ont connu le plus grand succès ont été en Belgique les déclinaisons cinématographiques des séries flamandes D5R (production Eyeworks) et Ghost Rockers et en France Raid Dingue de Danny Boon et Alibi.com de Philippe Lacheau.

Les recettes Box-Office de Kinepolis ont progressé de 7,5 % à 89,2 M€, grâce notamment aux hausses de fréquentation, au renforcement de l’offre 3D et aux ajustements tarifaires opérés dans les complexes rénovés. Les recettes ont cependant reculé de 26,7% dans le secteur de la distribution, Kinepolis Film Distribution (KFD) ayant sorti un moins grand nombre de films au cours du premier semestre 2017.

Les succès attendus

Si pour l’instant les films Moi, Moche et Méchant 3, Dunkerque et La Planète des Singes – Suprématie tiennent le haut de l’affiche, Kinepolis table cet automne sur le succès de Thor: Ragnarok, Star Wars: Les Derniers Jedi, Justice League, Paddington 2 et Blade Runner 2049. Au niveau local, Kinepolis parie en Belgique sur les nouveaux films de Jan Verheyen Het Tweede Gelaat, produit par Eyeworks (sortie le 25 octobre), et FC De Kampioenen 3 (le 20 décembre). Pour la France, Le sens de la Fête, d’Eric Toledano et Olivier Nakache, et Au-revoir là-haut, d’Albert Dupontel, devraient faire la différence.

Expansion en vue

Sur le marché belge, on notera encore que la vente à UGC du bâtiment Toison d’Or à Bruxelles, dont Kinepolis était propriétaire, a été concrétisée le 18 juillet dernier. Deux groupes cinématographiques belges ont par ailleurs fait appel de la décision de l’Autorité de la Concurrence d’assouplir les conditions de comportement imposées à Kinepolis et de ne plus soumettre l’ouverture de nouveaux complexes cinématographiques en Belgique à son autorisation préalable à partir du 31 mai 2019. Ce dossier sera plaidé début 2018 devant la Cour d’appel, fait savoir Kinepolis.

Pour ce qui concerne la période à venir, nous avons prévu de concentrer notre attention sur l’intégration des cinémas récemment acquis, la croissance des complexes nouvellement lancés et la poursuite de l’expansion du Groupe .

Eddy Duquenne, CEO Kinepolis Group

L’objectif avoué de Kinepolis est d’atteindre la barre des 100 cinémas, soit plus du double de son parc actuel qui en compte 48 : 11 en Belgique, 15 aux Pays-Bas, 11 en France, 6 en Espagne, 3 au Luxembourg, 1 en Suisse et 1 en Pologne. Cette expansion devrait s’opérer notamment via des acquisitions dans de nouveaux pays« , a déclaré M. Duquenne.