Clôturant ce lundi à Venise les deux journées du Forum européen du Film, la nouvelle commissaire européenne pour l’économie et la société numérique Mariya Gabriel a assuré qu’elle défendrait les moyens budgétaires du programme MEDIA. L’heure est également au renforcement des coopérations et synergies entre les acteurs de l’industrie et à la complémentarité des ressources nationales et européennes.

« J’ai la conviction que la création culturelle doit jouer un rôle central dans le repositionnement politique de l’Europe autour des citoyens », a-t-elle déclaré en préambule, pointant le programme MEDIA comme étant l’une des actions européennes les plus efficaces à cet égard. Ses objectifs de renforcement de la diversité culturelle et de la compétitivité du secteur restent pertinents, estime la commissaire qui voit aussi en MEDIA « un outil crucial de l’achèvement du Marché unique numérique« .

En 26 ans d’existence, ce programme européen a investi 2,4 milliards € dans le secteur audiovisuel européen; et chaque année, MEDIA soutient environ 2 000 projets européens dont des films, des séries télévisées, des jeux vidéo, des programmes de formation, des salles de cinémas. Il a également permis de développer en Europe un véritable « esprit de coopération transnationale » et de promouvoir le cinéma européen comme un genre à part entière, diffusé par-delà les frontières.

Ses effets auraient même pu être beaucoup plus importants s’il bénéficiait de moyens plus conséquents: « le budget de MEDIA est trop faible pour avoir un effet durable sur l’industrie audiovisuelle européenne« , analyse Mariya Gabriel qui regrette également la flexibilité limitée du programme, qui a pu décourager certaines coopérations entre les maillons de la chaîne de valeur« .

Négociations budgétaires serrées

Elle n’a pas caché que les arbitrages budgétaires à venir seront âpres dans le cadre des discussions budgétaires à venir ; arrivé à mi-parcours, le cadre financier pluriannuel (2014-2020) et son successeur seront inévitablement réorientés à l’aune du Brexit.

Je m’engage donc devant vous, personnellement et pour mon équipe, à mettre tous les moyens en œuvre pour obtenir la meilleure enveloppe budgétaire possible pour MEDIA, dans le cadre des perspectives financières multi-annuelles.

Quant aux orientations stratégiques, Mariya Gabriel, estime que, si le contenu est roi, l’accent devra être porté plus que jamais sur la rencontre de l’audience et la monétisation des contenus. « La révolution digitale a bousculé les modèles économiques et les habitudes de consommation. La question cruciale aujourd’hui revient à se demander comment favoriser la rencontre de l’audience avec ces contenus, à l’heure où il est plus en plus difficile de capter l’attention du public dans un contexte d’incroyable abondance de contenus« .

Ces défis ne pourront être relevés qu’en renforçant la coopération et en créant « des synergies entre les différents silos de l’industrie d’une part, mais aussi entre les autorités publiques d’autre part. Nous devrions dans le futur faire beaucoup mieux avec des moyens limités. A cet égard, l’alignement et la complémentarité des ressources nationales et européennes n’est plus une option, mais une nécessité », a conclu la commissaire.

Voir la captation vidéo

Lire le discours

DI4NPgrXoAAoUG5