Traditionnellement organisée à Namur dans le cadre du FIFF (Festival international du film francophone) à destination des distributeurs, exploitants et programmateurs, la séance C’est du belge a permis de découvrir les films belges francophones attendus sur les écrans dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

Insyriated, de Philippe Van Leeuw

Produit par Altitude 100 et distribué dans les salles (O’Brother) depuis le 11 octobre, ce drame nous plonge entre les quatre murs d’un appartement où une famille syrienne tente de survivre, piégée entre snippers et bombardements.

Avec Hilam Abbas, Diamand Bon Abboud, Juliette Navis

Le vent dans les roseaux, d’Arnaud Demuynck et Rémi Durin

Troisième programme de courts métrages d’animation proposé par La Boîte… Production et présenté par La Chouette, Le vent dans les roseaux suit les mésaventures d’Eliette, huit ans, dans un pays où le roi a interdit la musique. Elle s’allie avec un troubadour arrivé d’Orient pour amener le peuple à se libérer de la tyrannie. Le programme sera distribué par Le Parc Distribution à partir du 25 octobre. Le précédent programme de La Chouette avait réalisé 200.000 entrées en Belgique et en France.

img-Le_Vent_dans_les_roseaux-300dpi-2

Drôle de père, d’Amélie van Elmbt

Produit par les frères Dardenne (Les Films du Fleuve), le second long métrage d’Amélie van Elmbt, tout en sensibilité, est un film touchant sur le thème de la paternité.

Après 5 ans d’absence, Antoine revient à Bruxelles, décidé à affronter son passé. Il frappe à la porte de Camille, la femme qu’il a aimée, et la mère de leur petite fille, Elsa, qu’il n’a jamais rencontrée. Le films sort le 22 novembre sur une dizaine de copies (Alibi Communications).

C’est tout pour moi, de Nawell Madani et Ludovic Colbeau-Justin

Présenté dans la sélection du FIFF, le premier long métrage « autobiographique » de l’humoriste belge Nawell Madani a été produit par Nexus Factory. Il sortira le 29 novembre sur une trentaine de copies (Distri7).

N’en déplaise à son père, Lila, qui rêve de devenir danseuse, débarque à Paris. Après moultes galères et désillusions, elle se lance dans une carrière d’humoriste avec une seule idée en tête: voir son nom en haut de l’affiche et retrouver la fierté de son père. Avec Nawell Madani et François Berléand.

Tueurs, de François Troukens et Jean-François Hensgens

Produit par Versus Production, ce thriller policier écrit et coréalisé par l’ancien braqueur François Troukens a été très bien accueilli au festival de Venise. Il sortira le 6 décembre sur 35 copies (O’Brother), en même temps qu’une bande dessinée et une autobiographie de François Troukens. Le distributeur le positionne comme « le premier grand film d’action belge francophone« .

Frank Valken, braqueur de haut vol (sic!), vient de réaliser un dernier casse magistral sans accroc. Du moins c’est ce qu’il croit… Suspects idéaux, Valken et sa bande se retrouvent mêlés à une affaire criminelle vielle de trente ans. Il semblerait que les tueurs fous soient de retour. Avec Olivier Gourmet, Bouli Lanners, Kevin Janssens, Lubna Azabal, Natacha Regnier, Anne Coesens, Johan Leysen, Tibo Vandenborre.

Laissez bronzer les cadavres, de Hélène Cattet & Bruno Forzani

Adapté d’un polar de Manchette, ce film d’action flirte sur un rythme effréné avec le western et le fantastique avec des références à Tarantino.  Un petit phénomène se tisse autour de ce film OVNI depuis sa présentation à Locarno, Toronto et Sitgès, auréolé d’un Méliès d’Argent. Produit et distribué par Anonymes Films, ce nouvel opus du duo de cinéastes qui réinvente le cinéma giallo sortira en Belgique le 10 janvier 2018.

Au bord de la Méditerranée, sous un soleil de plomb, la planque de braqueurs chez une artiste mystique et déjantée vire au champ de bataille avec l’arrivée d’invités surprises et de deux flics… « Impitoyable et hallucinatoire ». Avec Elina Löwensohn, Stéphane Ferrara, Bernie Bonvoisin, Michelangelo Marchese, Marc Barbé, Hervé Sogne, Marine Sainsily, Pierre Nisse, Aline Stevens.

Carnivores, de Jérémie et Yannick Rénier

Le premier long métrage des frères Rénier dans leur habit de réalisateurs, produit par les frères Dardenne (Les Films du Fleuve), est une comédie dramatique qui pose de vrais questions sur le thème de la rivalité fraternelle. Il devrait sortir le 24 janvier 2018 sur une dizaine de copies.

À l’aube de ses trente ans, Mona tente sans relâche de prendre son envol comme comédienne. Le temps passe et les propositions n’arrivent pas. À court de ressources, elle se voit contrainte d’emménager chez Sam, sa sœur cadette. Sam, elle, n’en est pas à son premier coup d’éclat et fait partie des actrices qui comptent dans le cinéma. Elle partage sa vie avec Manuel et leur fils. Cette vie que Mona convoite tant, Sam ne la supporte plus et s’enfonce dans sa névrose, laissant ainsi la place à sa sœur ainée d’exister, de redéfinir sa vie et ses priorités, quel qu’en soit le prix…

Avec Leila Bekhti, Zita Hanrot, Maximilien Paullein

carnivores-image-leila-bekhti-et-zita-hanrot-2048x975

A SUIVRE : Les films attendus en 2018