Dans le cadre du programme européen Europe Creative de soutien aux secteurs de la culture et de la création, le fonds européen d’investissement (FEI) et l’IFCIC (Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles) ont signé deux contrats de garantie. Ils permettront d’accorder 130 M€ de crédits supplémentaires en faveur des entreprises culturelles et créatives en France et en Europe durant les deux prochaines années.

Le soutien européen via le Groupe BEI va ainsi permettre à l’IFCIC d’étendre son action de garantie à des prêts accordés à des entreprises et projets européens cinématographiques et audiovisuels. La BEI apportera sa contre-garantie à hauteur de 70% aux garanties octroyées par l’IFCIC en faveur de 90 M€ de prêts pour le financement de sociétés de productions européennes dans les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel. Selon le Vice-Président de la BEI Ambroise Fayolle, ce programme européen transfrontalier de garanties devrait toucher une centaine de sociétés de production indépendantes européennes partenaires du programme Europe Créative. « Avec le Plan Juncker, nous pouvons aller plus loin dans notre volonté de financement et d’accompagnement de ces projets artistiques et créatifs qui contribuent au rayonnement culturel et artistique de la France et de l’Europe», a-t-il assuré.

Le FEI va par ailleurs garantir une enveloppe de 40 M€ de prêts ou de prêts participatifs  qui pourront être accordés par l’IFCIC à des PME françaises. Cette offre de prêts et de prêts participatifs sera « plus ambitieuse, simplifiée et étendue à toutes les entreprises relevant du champ couvert par le Ministère de la Culture  » , précise l’IFCIC dans son communiqué. L’offre en faveur de la musique, du spectacle vivant, des librairies, des créateurs de mode, de la presse, des galeries d’art, du jeu vidéo et des industries du cinéma et de l’audiovisuel est renforcée ; de nouveaux secteurs tels que le théâtre, l’édition littéraire, les métiers d’art et du design ou certaines entreprises des media et de l’image animée accèdent désormais aux prêts et prêts participatifs de l’IFCIC.

« La nouvelle offre symbolise deux avancées fortes, a estimé la ministre française de la Culture Françoise Nyssen lors de la présentation du dispositif vendredi à Paris. Pour la première fois, l’intervention de l’IFCIC couvrira tous les secteurs relevant du ministère de la culture. Et pour la première fois, la dimension européenne de notre politique culturelle est affirmée, puisque l’IFCIC pourra soutenir des projets transfrontaliers. C’est un geste fort pour les créateurs et tous ceux qui portent des projets culturels et créatifs. »

 » Grâce à cette réforme, l’action de l’IFCIC constituera un vrai levier pour le développement de centaines de PME et TPE culturelles, s’est réjouie sa directrice générale Florence Philbert, qui précise que cette nouvelle offre « a bénéficié de l’appui de l’ensemble de ses partenaires historiques, publics et privés, au premier rang desquels l’Etat, le CNC et la Caisse des Dépôts et Consignation ».

Communiqué IFCIC