BNP Paribas Fortis Film Finance a levé pour 25 millions d’euros en tax shelter sur l’exercice 2017, annonce aujourd’hui la filiale de BNP Paribas Fortis. Cela représente une hausse de 60% par rapport à l’exercice précédent (15 M€ en 2016).

Quelque 22 millions d’euros ont été levés pour des productions audiovisuelles parmi lesquelles la série télévisée de la BBC Les Misérables ou encore les films Gaston Lagaffe de Pierre-François Martin-Laval, K3 Love Cruise de Frederik Sonck ou encore Domino de Brian de Palma.

Depuis juin dernier, BNP Paribas Fortis Film Finance a également soutenu des œuvres scéniques pour un total de 4 millions d’euros, au nombre desquels figure le spectacle musical 40-45 de Studio 100.

« Les grands projets internationaux ont été plus faibles en Belgique et les montants liés aux projets ont été moins élevés que les exercices précédents », note cependant BNP Paribas Fortis Film Finance dans son communiqué. Au cours des cinq dernières années le système du tax shelter est parvenu à lever, selon ses estimations, entre 180 et 200 millions d’euros par an.

BNP Paribas Fortis souligne maintenir « un standard de qualité et de sécurité extrêmement élevé pour ses  clients », notamment en n’acceptant que des projets impliquant des dépenses/investissements belges bien définis, conformément à une stricte interprétation des règles fiscales en vigueur. La banque travaille ainsi uniquement avec un système de garantie interne offrant un système de contrôle élevé des dépenses avant de libérer les fonds et en appliquant une couverture des risque poussée.

« Quant aux perspectives 2018, BNP Paribas Fortis et BNP Paribas Fortis Film Finance se réjouissent du fait que ses partenaires ont déjà plusieurs beaux projets dans leurs cartons et regardent avec intérêt les futurs développements du tax shelter dans le secteur des arts de la scène », déclare Guy Pollentier, responsable de BNP Paribas Fortis Film Finance.

Depuis sa création en 2008, BNP Paribas Fortis Film Finance a financé près de 250 productions et investi pour compte de tiers quelque 250 millions d’euros.

Voir l’offre BNP Paribas Fortis Film Finance