Sur avis de sa commission d’avis (COA), la Fédération Wallonie-Bruxelles va soutenir 50 opérateurs audiovisuels (festivals, salles de cinéma, distributeurs, plateformes et structures de diffusion et ateliers de production…) pour un montant de 3.368.500 euros.

Ces aides concernent 18 organisateurs de festivals, subventionnés en 2018 pour un montant de 719.000 euros, 8 dans le cadre d’une convention de 4 ans, 10 pour 2 ans. On y trouve notamment le Ramdam Festival (Tournai), À Travers Champs (provinces de Namur et Luxembourg), le Festival International de Comédie de Liège, Elles Tournent (Bruxelles) et le Pink Screen Festival (Bruxelles), de même que des manifestations phares telles que le FIFF à Namur, Anima, le BIFFF et le Brussels Short Film Festival.

Onze exploitants de salles de cinéma art & essai se voient attribuer une aide  totale de 1.120.000 euros ; le cinéma Palace dont l’ouverture tant attendue est prévue en février bénéficiera pour son lancement d’une enveloppe de 110.000 euros.

Quatre sociétés de distribution (Cinéart, Imagine Film Distribution, O’Brother Distribution, Le Parc Distribution) feront l’objet d’un soutien à hauteur de 161.000 euros. La plateforme VoD et SVoD Universcine Belgium est  quant à elle soutenue à hauteur de 60.000 euros dans le cadre d’une convention de 2 ans.

Du côté des ateliers, ils sont aujourd’hui 14 à faire l’objet d’une aide pour un montant total de 1.286.000 euros réparti entre 4 ateliers d’école, 2 ateliers d’accueil et 8 ateliers de production.

Enfin, la Fédération Wallonie-Bruxelles inaugure un nouveau soutien à deux structures de diffusion, Screen Box et Vidéothèque Nomade, qui « visent à favoriser la diffusion de films d’art et essai et plus particulièrement de productions belges d’initiative francophone vers un public plus spécifique comme le secteur non marchand et associatif », pour un montant total de 22.500 euros par an.

Le détail des aides