La Belgian Entertainment Association (BEA) et la Fédération des cinémas de Belgique, en collaboration avec les producteurs, les distributeurs, les cinémas et les réalisateurs unissent leur force pour lutter contre le téléchargement illégal de films et de séries.

Ils mènent actuellement une action ‘clin d’œil’ sur internet pour dénoncer le comportement des auteurs de téléchargement illégal qui ont la surprise de voir apparaître un message personnel dans les sous-titres néerlandophones de certains films. Une façon ludique du secteur de l’audiovisuel de leur envoyer un signal fort.

Les Néerlandophones qui téléchargent des films illégalement, cherchent toujours des sous-titres correspondant au film. Un simple fichier texte qu’ils peuvent télécharger et qui est fourni par la communauté. L’agence de communication TBWA a imaginé le subtitle prank : les pirates sont pris à leur propre jeu puisqu’ils sont victimes d’une farce dissimulée dans les sous-titres téléchargés illégalement. De cette façon, la leçon prend un tour plus amusant.

Imaginez Samuel L. Jackson, dans ‘The Hitman’s Bodyguard’, s’adressant directement au téléspectateur en l’enjoignant de ne plus télécharger illégalement. Ou l’inspecteur de ‘The Bridge’ saison 4 qui déclare être sur la piste de l’auteur du téléchargement illégal. Les sous-titres de ‘Logan Lucky’ et ‘The Foreigner’ ont également été retravaillés. Depuis, ces sous-titres ont déjà été téléchargés 10.000 fois. Le téléspectateur est non seulement pris sur le fait, mais il réalise que le téléchargement illégal ne lui garantit pas un contenu de qualité équivalente.

Communiqué BEA