A l’occasion de la visite d’Etat des souverains belges au Canada, un nouvel accord de coproduction a été signé avec ce pays ce 13 mars à Ottawa par les trois communautés belges.

Les ministres-présidents flamand (Geert Bourgeois), francophone (Rudi Demotte) et germanophone (Olivier Paasch) ont signé aujourd’hui avec le ministre canadien du commerce international François-Philippe Champagne un « protocole d’entente » portant sur la coproduction audiovisuelle.

Ce texte fixe les règles de reconnaissance des coproductions entre nos communautés et le Canada ; il facilite notamment les coproductions minoritaires et la portée de l’accord à de nouveaux formats et supports de diffusion tels que les séries télévisuelles ou les programmes web. « Il renforce le statut de nos auteurs dans les œuvres coproduites tout en permettant un accompagnement optimal des projets », souligne encore le communiqué.

Ce protocole « permettra aux coproducteurs belges et canadiens de travailler directement ensemble, sans devoir passer par des producteurs étrangers, majoritairement français, qui jouent les intermédiaires contre rémunération », a précisé le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudi Demotte. Le ministre-président flamand Geert Bourgeois a quant à lui souligné « les avantages fiscaux réciproques » rendus possibles par cet accord, le tax shelter belge étant ouvert à des pays tiers comme le Canada.

Ce protocole constitue le 10ème accord bilatéral de coproduction signé par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui démontre une fois de plus son souhait de diversifier ses partenaires de coproduction : récemment des accords ont été signés avec le Chili (2017), les Pays-Bas (2016) et la Chine (2012) et des projets sont en négociation avec le Mexique, le Brésil, l’Uruguay, le Liban ou encore l’Ukraine.