Dans sa réponse à la consultation publique relative aux fonds de l’UE dans le domaine des valeurs et de la mobilité, clôturée le 9 mars, le groupement des agences nationales du cinéma (EFADs) plaide pour un renforcement du programme MEDIA.

Alors que les institutions européennes réfléchissent au futur cadre budgétaire de l’UE (MFF) et à l’avenir de ses programmes, les agences nationales du cinéma de 31 pays européens lancent un appel au renforcement du programme MEDIA : un budget annuel de 150 M€ – contre un peu plus de 100 M€ aujourd’hui – permettrait de renforcer ses mécanismes performants et de développer de nouvelles actions, estime l’EFADs.

Parmi ces initiatives, les agences européennes du cinéma pointent notamment:

  • l’élargissement du réseau de salles Europa Cinemas « qui a démontré sa valeur ajoutée et devrait être soutenu davantage ;
  • l’optimisation de la promotion et de la visibilité des oeuvres européennes en ligne, conformément aux mesures prévues par la directive SMA ;
  • le développement d’un « pilier extérieur » pour soutenir la circulation et la promotion des oeuvres européennes hors UE ainsi que les coproductions internationales avec les pays tiers ;
  • l’amélioration des outils de dissémination des résultats des projets soutenus, la récolte et le traitement des données sur l’impact des soutiens MEDIA.

Dans son communiqué, le président de l’EFADs Peter Dinges, qui préside également l’autorité de régulation du cinéma allemand (FFA), rappelle l’importance du programme dans la promotion des valeurs européennes, de la créativité et de la diversité culturelle à l’heure où des réflexes nationalistes et populistes renaissent en Europe. Par ailleurs, « si nous voulons que le marché unique numérique que la Commission européenne tente actuellement de construire soit fort et efficace, nous devons nourrir ce marché de contenus de haute qualité et encourager la circulation de nos oeuvres. Cela nécessite de combiner la force des soutiens nationaux et un soutien ciblé au niveau européen ».

Réponse des EFADs à la consultation publique sur les fonds européens (PDF)