Directeur du Festival International du Film d’Amour de Mons (FIFA) depuis 30 ans, André Ceuterick a annoncé qu’il quittait l’organisation pour se consacrer à ses activités de directeur du service cinéma de la province de Hainaut.

On se souviendra que la 33e édition du Festival, qui devait avoir lieu à la mi-février 2018, a été annulée suite à des accusations malveillantes de harcèlement et de malversations de son responsable qui se sont révélées depuis infondées. La réputation de l’événement a été ternie, explique-t-il dans un communiqué : « cette invraisemblable machination a aussi entraîné la suspension de certains subsides, a fragilisé la confiance de nos partenaires publics et privés. »

Nous avons fait découvrir des milliers de films venant de presque tous les pays du monde et avons accueilli des milliers de personnalités de la culture, du cinéma et de la télévision qui venaient parfois de l’autre bout du monde, ajoute-t-il. Pendant toutes ces années, j’ai dirigé le Festival de Mons de manière volontaire, sans aucune rémunération spécifique ni compensation financière, en tant que Directeur du Service Cinéma de la Province de Hainaut et comme un militant de la vie associative qui se consacre à l’épanouissement du citoyen ».

En mars dernier, André Ceuterick avait également perdu son poste d’administrateur-délégué du Plaza Art, le cinéma art et essai montois fermé sur ordre des pompiers pour des raisons de sécurité. Les travaux de rénovation/reconstruction devraient prendre au moins deux ans pour un coût de 4,5 à 5 millions d’euros.