Le groupe de télécommunication flamand Telenet a fait une offre de reprise du câblodistributeur Brutele, ce qui lui permettrait d’assurer une couverture complète du territoire bruxellois.

Cette offre « non-liante » de reprise a été transmise au conseil d’administration du câblodistributeur public Brutele, selon les quotidiens L’Echo et De Tijd. Elle permettrait à Telenet de mettre la main sur le câble dans 6 communes bruxelloises (Ixelles, Evere, Saint-Gilles, Woluwe-St-Pierre et Uccle) ainsi que dans 24 communes wallonnes (dont Charleroi, Seneffe, Thuin, Wavre et Gembloux), où le service est commercialisé sous la marque VOO.

Dans la capitale, Telenet avait déjà empoché le câble à Bruxelles-Ville, Molenbeek, Anderlecht, Woluwe-Saint-Lambert, Saint-Josse, et Watermael-Boitsfort, suite au rachat de SFR Belux à la fin 2016.

La valorisation de Brutele est estimée à 300 millions d’euros.

Cette offre de reprise du partenaire du groupe Nethys au sein de l’offre VOO ne manque pas de relancer les spéculations sur un éventuel rachat du câblodistributeur wallon par Telenet. En avril dernier, une offre similaire avait été formulée pour un montant de 1,3 milliards d’euros. De son côté, Nethys annonçait il y a quelques semaines le regroupement des activités de VOO au sein d’une nouvelle structure baptisée Newco2.