Communiqué de presse

Le Film Fest Gent, le festival du cinéma de Gand, a dévoilé le programme complet de sa 45ème édition qui offre un panorama du cinéma  de tous les coins du monde, avec quand même des accents belges prononcés. Une fois de plus, le festival porte l’accent sur un pays donné, honneur qui, cette année, échoit à la Hongrie. Cinéphiles et amateurs de musique peuvent s’attendre, à Gand, du 9 au 19 octobre prochain, à une profusion captivante de courts et longs métrages, de documentaires, séries télévisées, concerts, panels de discussion, conférences et autres évènements.

“Tant d’œuvres fortes et actuelles de valeurs établies comme des jeunes talents bien décidés à se faire entendre, font qu’il y en aura pour tous les goûts et tous les types de spectateurs” dixit Patrick Duynslaegher, directeur artistique.

CONCOURS INTERNATIONAL. Sélection pointue de tout ce que le cinéma international peut bien offrir, le programme affiche des talents nouveaux aussi bien que des auteurs chevronnés. Deux prix sont décernés par un jury international: le Prix du Meilleur Long Métrage et celui de la Meilleure Musique, Bande-Son ou Conception Sonore. Les films en compétition sont: “3 Days in Quiberon” d’Emily Atef, “Ash is Purest White” de Jia Zhangke, “Cold War” de Pawel Pawlikowski, “Fatwa” de Mahmoud Ben Mahmoud, “The Favourite” de Yorgos Lanthimos, “Genezis” d’Árpád Bogdán, “High Life” de Claire Denis, “I Do Not Care If We Go Down in History as Barbarians » de Radu Jude, “The Kindergarten Teacher” de Sara Colangelo, “Utøya 22. juli” d’Erik Poppe, “Vision” de Naomi Kawase, “The Wild Pear Tree” de Nuri Bilge Ceylan et “Wildlife” de Paul Dano.

JURY INTERNATIONAL. Le Grand Prix du Meilleur Film, le Prix Georges Delerue de la Meilleure Bande-Son Originale et le Prix du Meilleur Court Métrage Européen sont décernés par un jury international. Présidé par le peintre Michaël Borremans, il est composé des musiciens Stephen et David Dewaele (Soulwax), de l’actrice française Mireille Perrier (“Toto le Héros”) et de quatre réalisateurs: la Britannique Hope Dickson Leach (“The Leveling”), l’Helvético-Américain Alexandre O. Philippe (“78 / 52”), le Portugais João Pedro Rodrigues (“O Ornitólogo”) et la Germano-Argentine Nele Wohlatz (“El futuro perfecto”).

INVITES (INTER)NATIONAUX. Comme à l’accoutumée, le festival déroule le tapis rouge pour les montées des marches quotidiennes des invités d’honneur, stars et metteurs en scène. Le 9 octobre, Lukas Dhont, réalisateur de “Girl”, ouvre le Film Fest Gent en compagnie d’Angelo Tijssens, Victor Polster et Arieh Worthalter. S’inscrivant dans la thématique du film, le festival apporte son soutien au Transgender Infopunt (Centre d’information pour Transgenres).

Le 11 octobre, Veerle Baetens foule le tapis rouge pour les deux nouveaux films qu’elle présente au festival: “A Bluebird in my Heart” et “Duelles”. La même soirée on accueille aussi l’équipe de la série télé ‘Over Water’ : Tom Lenaerts, Tom Dewispelaere, Natali Broods et Tom Van Dyck. Le 12 octobre, Matteo Simoni et le réalisateur Robin Pront accompagnent Tom Van Dyck pour la série télé “De Bende van Jan de Lichte.” Le même soir, le réalisateur danois Thomas Vinterberg de la production belge “Kursk” est notre invité. Le 13 octobre la réalisatrice libanaise Nadine Labaki présente son nouveau film « Capharnaüm »(Prix du Jury au festival de Cannes 2018). Le 18 octobre, Kenneth Mercken et Koen De Graeve viennent présenter “Coureur”, tandis que le réalisateur français Jacques Audiard et l’acteur américain John C. Reilly nous dévoilent “The Sisters Brothers”. Enfin, “Beautiful Boy” clôture la 45e édition du festival en présence du réalisateur Felix van Groeningen. Pour une liste complète des invité(e)s, voir la liste d’interviews. Dans les semaines à venir d’autres noms seront communiqués.

FOCUS SUR LE CINÉMA HONGROIS
Depuis des décennies, le cinéma hongrois porte témoignage de son histoire tourmentée. C’est cette interaction entre le cinéma, l’histoire politique et la situation actuelle qui a guidé notre choix dans la sélection de nouveaux films hongrois. Dans le même esprit on rend hommage à Miklós Jancsó – le plus grand cinéaste hongrois des années ’60 et ’70 –  avec cinq films qui relisent divers épisodes de l’histoire hongroise et révèlent la maîtrise de sa mise en scène basé sur la perpétuelle mobilité de la caméra, le caractère chorégraphique des déplacements d’acteurs, combiné avec une prédilection pour de très longs plans séquences.

FILMS BELGES FRANCOPHONES 
 »Fatwa » de Mahmoud Ben Mahmoud.
« Duelles » de Olivier Masset-Depasse
« Etangs Noirs » de Pieter Dumoulin, Timeau De Keyser

FILMS FRANÇAIS« High Life » de Claire Denis (langue anglaise)
« Climax » de Gaspar Noé
« Funan » de Denis Do (dessin animé)
« The Brother Sisters » de Jacques Audiard (langue anglaise)
« L’amour debout » de Michaël Dacheux
« A Bluebird in my Heart » (Tu ne tueras point) de Jérémie Guez (langue anglaise)
« Les fauves » de Vincent Mariette
« Mes provinciales » de Jean-Paul Civeyrac
« Sextape » (A genous les gars) de Antoine Desrosières
« Coincoin et les z’inhumains » (Coincoin and the extra humans) de Bruno Dumont
« Les quatre soeurs » (1 et 2) de Claude Lanzmann

18e WORLD SOUNDTRACK AWARDS ET LE CONCERT DE CARTER BURWELL. Le 17 octobre, au Capitole à Gand a lieu la remise annuelle des prix prestigieux de la musique de film, suivi par la première mondiale du premier concert de la musique de films de Carter Burwell. Le compositeur attitré des frères Coen a signé aussi la bande sonore pour des films de Todd Haynes (“Carol”, “Mildred Pierce’) et de Martin McDonagh (‘Three Billboards Outside Ebbing’, ‘In Bruges. Le même soir se produit également Nicholas Britell, lauréat du prix de la découverte, cuvée 2017, pour “Moonlight”. Au programma : des thèmes de ce dernier film et une suite de ‘If Beale Street Could Talk,’ le nouveau film de Barry Jenkins, qui d’ailleurs sera présent à cette soirée.

LIFETIME ACHIEVEMENT AWARD: PHILIPPE SARDE
Le Film Fest Gent honore le grand compositeur français Philippe Sarde d’un Lifetime Achievement Award qui lui sera remis la soirée du 18e World Soundtrack Awards. A 19 ans Sarde compose la musique du film de Claude Sautet, ‘Les choses de la vie.’ Il restera le compositeur attitré de Sautet mais forge aussi une longue collaboration avec Bertrand Tavernier, André Téchiné, Roman Polanski, Jacques Doillon, Marco Ferreri, Yves Boisset et Pierre Granier-Deferre. Durant sa longue carrière Sarde signe près de 190 bandes originales et fait preuve d’une grande diversité, allant de l’œuvre symphonique au jazz. L’hommage, en présence du compositeur, inclut des thèmes et des suites de ‘Barocco’, ‘Les choses de la vie’, Coup de torchon’ et ‘Tess’.

FILM FEST VOORUIT. Bien davantage que les autres années, le Centre d’Art Vooruit devient, cette année-ci, le lieu de rencontre par excellence de tous les événements musicaux qui s’inscrivent dans le cadre de Film Fest Gent. Cela, grâce à VIDEODROOM, un programma qui propose un univers intersectionnel et crossover dans lequel se confondent musique, cinéma et visuel. Parmi les artistes: Thurston Moore, Hauschka et Dustin O’Halloran, Killbourne, Aïsha Devi, Gaika, Lena Willikens et Sarah Szczesny.

ÉDUCATION ET INDUSTRIE. Les jeunes cinéphiles peuvent laisser libre cours à leur curiosité naturelle en retrouvant Watch That Sound. Axé sur les séances scolaires, cet atelier interactif permet aux classes du primaire et du secondaire de découvrir des films et de bénéficier, en prime, d’une approche éminemment pédagogique.

Les Talkies, les talk-shows de Film Fest Gent, ont pour cadre la bibliothèque De Krook. Tous les jours, un réalisateur et/ou acteur d’un film à l’affiche du festival y convie les cinéphiles à un entretien avec le directeur artistique Patrick Duynslaegher ou Roel Van Bambost.
Pour les professionnels de l’image, le festival prévoit plusieurs événements: lors du Serial Day, les deux séries flamandes au programme (“De Bende van Jan De Lichte” et “Over Water”) sont passées au peigne fin en compagnie de leurs concepteurs et réalisateurs. Le 18 octobre, le Directors Roundtable réunit autour de la table Felix van Groeningen, Jakob Verbrugge, Michaël R. Roskam et Tim Mielants, appelés à partager avec le public leur expérience de réalisateur sur des films ou des séries américaines ou britannique.

Les 16, 17, et 18 octobre, au Vooruit et à Kask, ont pour cadre le Film Music & Sound Seminar, le WSAwards Industry Day et la Masterclass Sound Mixing & Editing auxquels participent des compositeurs et concepteurs du son de renommée internationale.

Le 45e Film Fest Gent se déroule du 9 au 19 octobre à Kinepolis Gand, au Studio Skoop, au Sphinx Cinema, au Vooruit, au KASKcinema et au Capitole. Info: www.filmfestival.be