L’Observatoire européen de l’audiovisuel a présenté ce 18 octobre au Marché International du Film Classique à Lyon un nouveau rapport sur « La distribution des films de catalogue dans l’Union européenne« . Il fournit un aperçu de la distribution commerciale des « titres de catalogue » dans les trois principales fenêtres de distribution (salles de cinéma, services VOD et chaînes de télévision).

L’étude constate que les films de catalogue (âgés de plus de 10 ans) représentent en moyenne 12% de l’ensemble des films sortis dans l’Union européenne sur la période 2007-2016 et que ce chiffre a progressé à partir de 2014 pour atteindre 16% en 2016. Néanmoins, les films de catalogue n’ont généré que 0,4 % des entrées totales.

Les entrées en salles affichent une forte concentration au sommet, puisque dix titres de catalogue – principalement des super-productions américaines « de catalogue » – représentent en moyenne 56 % des entrées pour cette catégorie. Les productions de l’UE représentent en moyenne 57 % des films de catalogue distribués en salles, mais n’enregistrent que 30 % des entrées. En revanche, les films des États-Unis – soit en moyenne 33 % des sorties de catalogue – affichent un score important avec 62 % des entrées. En 2012, les films de catalogues ont réalisé le chiffre record de 13,5 millions d’entrées dans l’UE grâce à la réédition, notamment, de Titanic et de Star Wars épisode I – La menace fantôme .

Les chiffres de 2016 révèlent par ailleurs que la part des films de catalogue sur l’offre globale était plus élevée à la télévision que dans toute autre fenêtre de distribution : elle était de 47% à la télévision (47 %), suivie par la TVOD (41 %) et la SVOD (34 %). Si l’on se concentre sur les films européens, on s’aperçoit qu’ils représentent 47% de l’offre de catalogue en salles, 25% à la télévision, 19% en TVOD et 16% en SVOD.

On constate enfin que les films de catalogue sortis en salles bénéficient d’une circulation plus large sur les services VOD.

Communiqué de presse

Télécharger l’étude