La Commission européenne a autorisé, en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations, le projet d’acquisition de plusieurs parties de Fox par Disney ; cette autorisation est subordonnée au respect intégral d’engagements proposés par Disney.

En Europe, Disney et Fox opèrent comme fournisseurs de contenus audiovisuels et de chaînes de télévision (telles que Disney Channel et les chaînes Fox, National Geographic et History) pour des télédiffuseurs et des télédistributeurs.

En ce qui concerne la production et la distribution de films pour les salles de cinéma et la distribution de contenus destinés au divertissement à domicile et la cession sous licence de films et d’autres contenus télévisuels, la Commission a constaté que la fusion des activités de Disney et de Fox ne poserait pas de problème de concurrence car l’entité issue de la concentration resterait confrontée à une concurrence importante de la part d’autres acteurs tels que Sony, Universal et Warner Bros.

En ce qui concerne  la fourniture en gros de chaînes de télévision, la Commission a constaté que l’opération envisagée aurait éliminé la concurrence dans plusieurs États membres de l’EEE entre deux fournisseurs importants de «chaînes factuelles» qui diffusent essentiellement des documentaires, des fictions et des programmes à caractère scientifique, telles que National Geographic et History.

Pour dissiper les craintes de la Commission en matière de concurrence, Disney s’est engagée à céder sa participation dans toutes les chaînes factuelles qu’elle contrôle dans l’EEE, à savoir: History, H2, Crime & Investigation, Blaze et Lifetime. Ces chaînes sont controlées actuellement par A + E Television Networks, une entreprise commune entre Disney et Hearst.