350 créateurs européens ont signé aujourd’hui une lettre ouverte aux membres du Parlement européen en faveur de la directive européenne sur le droit d’auteur. Le vote en plénière devrait avoir lieu le 26 mars prochain.

Lettre ouverte et signataires (EN)

Nous soussignés, créateurs européens – établis et émergents – dans tous les domaines artistiques, vous demandons de faire le nécessaire afin d’adopter la directive droit d’auteur sans autre délai.

Nos films, pièces de théâtre, livres, articles, musique, dessins, peintures, sculptures, photos, chorégraphies et autres formes d’art constituent une source de richesse et de fierté pour la culture européenne. Notre art est à la fois notre passion et notre métier.

Pour que les gens continuent de jouir de la culture européenne dans l’environnement numérique d’aujourd’hui et que les créateurs puissent gagner leur vie aujourd’hui et demain, nous vous exhortons à adopter la Directive sur le droit d’auteur.

Cette directive crée des conditions de concurrence indispensables entre nous, les créateurs et ceux qui communiquent et distribuent nos œuvres sur différents supports et plateformes. C’est une question de respect mutuel. C’est essentiel pour la durabilité de nos activités et donc de la diversité culturelle et artistique de l’Europe.

Il est dans l’intérêt de tous de promouvoir les droits des auteurs afin qu’ils puissent continuer à créer et, ce faisant, apporter des avantages durables à l’ensemble de la société. Pour conserver les meilleurs talents de l’Europe et former la prochaine génération de créateurs européens, nous devons protéger leurs droits et promouvoir leurs moyens de subsistance. Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre encore une décennie avant que la législation sur le droit d’auteur ne soit adaptée à l’environnement numérique. Il ne s’agit pas seulement de nous mais de l’avenir de la culture européenne.

Vous avez la possibilité d’envoyer un message historique et positif aux générations futures de créateurs: qu’ils sont valorisés et qu’ils seront rémunérés de manière équitable pour leur travail.

Nous vous appelons donc de toute urgence, membres du Parlement européen, à dire oui à cette réforme.

Site web de la SAA