Communiqué de presse

2,2 millions de spectateurs se sont pressés dans les salles obscures l’an dernier pour voir une (co)-production belge flamande. Ce chiffre est en progression de 38% par rapport à celui de 2017 qui totalisait 1,7 million de spectateurs. En télévision, 94 longs métrages, 23 courts et 21 séries financées par le Fonds Audiovisuel de Flandre (VAF) ou Screen Flanders ont été diffusées en 2018. Ces résultats font partie des chiffres communiqués dans le Bilan 2018 du VAF.

Sur le podium des 3 meilleurs scores en salles en 2018, on trouve Patser, Niet schieten et Girl.

  1. Patser (366.113 spectateurs)
  2. Niet schieten/Ne tirez pas (356.166 spectateurs en 2018, 401.136 au 1er mars 2019)
  3. Girl (248.003 spectateurs en 2018, 276.731 au 1er mars 2019)

Le documentaire le plus populaire en salles est Hoop doet leven (22.922 spectateurs), suivi par Rabot (12.596) et Manu (2.423). Du côté des films d’animation, c’est Rikkie de ooievaar/Le Voyage de Ricky (47.104 spectateurs) et  Ploey-You Never Fly Alone/L’Envol de Ploé (12.596) qui ont attiré le plus de monde en salles.

Etant donné que le nombre de sorties de films belges flamands est relativement limité, la fréquentation en salles pour ces films varie fort d’une année à l’autre. Il est à noter que les chiffres de 2018 intègrent le box office 2018 de films à grand succès sortis en 2017 comme FC De Kampioenen 3: Kampioenen Forever et K3 Love Cruise. Ceux-ci sont responsables de 20% du résultat global de 2018.

En télévision, les plus grandes audiences de 2018 ont été enregistrées pour FC De Kampioenen 2: Jubilee General (1.203.792 spectateurs), suivi de loin par De Witte van Sichem de 1980 (810.734) et Koko Flanel de 1990 (669.417). Au niveau des documentaires, c’est We Will Remember Them qui a attiré le plus de spectateurs (167.462). Parmi les séries télévisées qui ont bénéficié de l’aide du VAF, ce sont Salamander 2 (691.153 specateurs, part de marché de 25,2%), De infiltrant (678.759, 27%) et Gevoel voor tumor (553.714, 21,4%) qui ont enregistré les meilleurs scores.

Enfin, en VOD, c’est FC De Kampioenen 3: Kampioenen Forever qui a mené la danse autant chez Proximus que Telenet. Il est suivi de Patser, De buurtpolitie: De tunnel, Het tweede gelaat, K3 Love Cruise et Le Fidèle.

Succès internationaux

2018 a été une année exceptionnelle pour les films et les séries belges flamands. Cinq (co)-productions ont été présentées en première mondiale à Cannes. Le film événement Girl y a remporté quatre prix en Sélection Officielle dont la Caméra d’Or. Cannes a été le début d’une tournée triomphale pour Girl avec une série de récompenses prestigieuses dans de nombreux festivals dont Londres, San Sebastián et Zürich avant le Prix du Meilleur Premier Film aux European Film Awards et les nominations aux Golden Globes et aux Césars.

Des films d’animation se sont également démarqués au niveau international : Ce magnifique gâteau ! a été présenté en première mondiale à Cannes avant de remporter un European Animation Award et une nomination pour les Annie Awards, tandis que Bloeistraat 11 s’est vu attribuer le Cristal du court métrage à Annecy.

Le court métrage expérimental It et le documentaire Ceres ont quant à eux été sélectionnés à la Berlinale et Sakawa a connu sa première mondiale à IDFA. La série de fiction De dag a été présentée à Séries Mania et Undercover faisait partie du programme du nouveau festival Canneséries.

71 (co)-productions belges flamandes ont été sélectionnées 104 fois dans une quarantaine de festivals internationaux dont Cannes, Toronto, Berlin, etc. Au total, les productions audiovisuelles flamandes ont remporté près de 300 prix en 2018.

Du côté des jeux, le bilan est également très positif. Liftoff a remporté le Comenius EduMedia Award en Allemagne, Flotsam le Rising Star Award dans le cadre de Gamescom et The Almost Gone a reçu le Prix du Most Innovative Game à Casual Connect Europe.

Enfin, les talents flamands se sont également distingués à l’étranger lors de l’année écoulée. Adil El Arbi et Bilall Fallah ont intégré en début d’année la prestigieuse liste de Variety, ‘10 Directors to Watch’ avant d’entamer le tournage de Bad Boys For Life. Felix Van Groeningen a remporté le Hollywood Breakthrough Director Award pour son premier film américain Beautiful Boy. La coproduction Kursk, dont le rôle principal est interprété par Matthias Schoenaerts, a été présentée à Toronto en première mondiale et le réalisateur Gilles Coulier a signé avec les anglais de Independent Talent Group.

Les créations audiovisuelles belges flamandes en 2018

Au cours de l’année 2018, les trois fonds du VAF ont validé 223 demandes d’aides à la création pour un total de 17.394.894 EUR.

Le VAF/Fonds Cinéma a octroyé des aides à hauteur de 9.606.624 EUR dont de l’aide au développement pour neuf longs métrages majoritaires dont un film pour la jeunesse. Des aides à la production ont été accordées à huit productions majoritaires de courts métrages de fiction, sept documentaires, six courts d’animation, ainsi que quatre projets FilmLab et deux InnovatieLab.

Dans le cadre du VAF/Fonds Médias, 6.389.900 EUR d’aides à la création ont été accordés, notamment à quatre séries de fiction, deux séries documentaires et une série d’animation.

Le VAF/Fonds Games a attribué 1.398.370 EUR d’aides à la création. Des aides à la production ont été octroyées à sept jeux d’ « entertainment », un jeu artistique et deux « serious » games (dont des jeux destinés à l’enseignement).

La mesure économique Screen Flanders a investi en 2018 3,83 millions EUR dans des productions belges et étrangères. 34 dossiers ont été rentrés et 21 approuvés (soit 3 de moins qu’en 2017). L’effet de levier moyen (le rapport entre les investissements en Région flamande et l’aide accordée) était de 8,03 en 2018. Il s’agit du meilleur rapport depuis le début de Screen Flanders.

Le Fonds Audiovisuel de Flandre en 2018

Pour le Fonds Audiovisuel de Flandre, 2018 aura été une année de grandes transitions avec l’arrivée du nouveau directeur-intendant, Erwin Provoost, et l’entrée en vigueur des nouveaux accords de gestion pour la période 2018-2021 pour les trois fonds avec plus de moyens pour les VAF/Fonds Médias et VAF/Fonds Games. Au sein du VAF/Fonds Médias, des moyens ont été mis en œuvre pour développer les talents. Le VAF/Fonds Games s’est doté pour la première fois d’un coordinateur à plein temps.

Les fonds VAF/Fonds Cinéma et VAF/Fonds Médias ont reçu de nouvelles lignes directrices : InnovatieLab, pour des projets non-linéaires de formes diverses (projets interactifs, VR, augmented reality, webseries et crossmediale).

En 2018, des Wilcard du VAF ont été octroyées pour la première fois à des développeurs de jeux en plus de celles qui ont été attribuées à quatre jeunes diplômées des écoles de cinéma. L’an dernier a également vu la création du FilmClub, un projet ambitieux qui vise à stimuler la culture cinématographique dans les écoles flamandes et bruxelloises. L’initiative est actuellement en phase d’essai et a connu un début prometteur avec la participation de 36 clubs.

En termes de production durable, le tournage de la série Buck de la chaîne Ketnet a été particulièrement exemplaire et a inspiré le reste de la VRT pour inscrire la production durable dans sa charte globale.

La troisième édition de CONNeXT a rassemblé 99 professionnels du monde entier à Gand qui sont venus découvrir les nouvelles productions et les nouveaux talents flamands. Cartoon Digital a rassemblé les secteurs de l’animation et des jeux en novembre dans le but de stimuler les synergies entres les deux secteurs.

Enfin, on peut mentionner des événements qui ont remporté un franc succès au sein de l’industrie comme la séance d’information de Netflix et la journée de réflexion sur le public des créations audiovisuelles flamandes.

Les VAF/Fonds Cinéma, VAF/Fonds Médias et VAF/Fonds Games font partie des compétences du Ministre de la Culture et des Médias Sven Gatz. Le VAF/Fonds Games reçoit également le soutien de la Ministre de l’Enseignement Hilde Crevits. La mesure Screen Flanders est gérée par le Ministre de l’Economie Philippe Muyters en accord avec le Ministre de la Culture et des Médias Sven Gatz.

Télécharger le Bilan ici