L’Observatoire européen de l’Audiovisuel publie une nouvelle étude comparative sur les critères de financement des films en Europe.

Cette dernière cartographie comparative des critères de financement des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles repose sur l’examen de plus de 800 fonds publics nationaux/fédéraux et régionaux pour le cinéma et l’audiovisuel dans l’UE. On y constate notamment que :

  • Le montant maximal de financement le plus souvent accordé en Europe est de 300 000 € ;
  • Les fonds d’aide en faveur du cinéma et l’audiovisuel européens exigent en moyenne des dépenses minimales nationales égales à 109 % du montant alloué ;
  • Seulement 17 % des fonds d’aide suivis imposent des critères obligatoires liés à la nationalité des acteurs et de l’équipe ;
  • Seuls 20,1 % des régimes d’aide suivis exigent une contribution minimale du demandeur (généralement une part à un chiffre des coûts totaux) ;
  • A ce jour, aucun quota de genre n’a été identifié dans les fonds suivis ;
  • La plupart des fonds exigent une sortie en salles (prévue ou confirmée) dans le pays concerné pour les films de cinéma financés ou l’engagement d’un radiodiffuseur pour les productions télévisuelles.

Le rapport examine également les bases du financement cinématographique en Europe en ce qui concerne les fonds d’aide, leurs revenus et leurs dépenses. Ce chapitre fournit aussi des informations générales utiles sur le droit européen relatif au financement des films et explique les principales lignes directrices de la communication sur le cinéma en tant que principal texte juridique relatif aux fonds cinématographiques.

Outre l’analyse comparative, un chapitre comprend cinq études de cas pour approfondir certains exemples d’actualité, y compris des sujets tels que l’effet du financement régional, l’égalité entre hommes et femmes hors écran et le financement des films ou encore l’état d’avancement de la production verte. Le rapport comprend enfin des fiches d’information détaillées pour chaque Etat membre de l’UE.

Ce rapport a été commandé par le sous-programme MEDIA d’Europe créative. L’analyse couvre le financement de la pré-production (écriture de scénario, développement de projet), de la production, de la distribution et de la promotion des films cinématographiques, des téléfilms et des séries ainsi que d’autres contenus audiovisuels.

Site web de l’Observatoire

Télécharger l’étude