La Fédération Wallonie-Bruxelles a annoncé son soutien à 43 projets de films suite à la 1ère session 2019 de sa Commission de Sélection des Films. Quelque 3,2M€ vont être attribués par le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel à 17 longs métrages, 8 courts métrages, 19 documentaires de création et 4 Films Lab (expérimentaux) sous la forme d’aide à l’écriture, au développement ou à la production.

Alda Greoli, Vice-présidente et Ministre de la Culture, a approuvé la sélection de la 1re session 2019 de la Commission de Sélection des Films.

3,2 millions d’euros sont attribués à 17 longs métrages, 8 courts métrages, 19 documentaires de création et 4 Films Lab qui reçoivent une promesse d’aide à l’écriture, au développement ou à la production.

Cinq longs métrages belges francophones sont soutenus à la production. Dans InexorableFabrice du Welz suit Marcel Bellmer, un écrivain célèbre entraîné dans un piège. Karim Ouelhaj est également aidé pour Megalomaniac, un film d’horreur sur les enfants du Dépeceur de Mons (aide après réalisation). Idem pour Élodie Lelu avec C’est de familleGiordano Gederlini avec Entre la vie et la mort et Vivian Goffette avec Les poings serrés.

Deux films d’animation d’initiative étrangère – Where is Anne Frank? d’Ari Folman et Icare de Carlo Vogele – reçoivent de leur côté une aide à la production, tout comme L’homme qui avait vendu sa peau de Kaouther Ben Hania.

Practical shooting de Laurent Delferrière et Laurent Denis sur deux gendarmes au cœur des tueries du Brabant et La rivière sous la rivière de Claire (Rose) Denis sont pour leur part soutenus au développement.

Six longs métrages belges francophones sont par ailleurs aidés à l’écriture, dont deux films à dimension historique. Dans Mobutu, becoming the leopardMarc Zinga passe derrière la caméra pour filmer l’ascension de Joseph Désiré Mobutu. Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich retracent quant à eux l’histoire d’un archéologue qui va devoir côtoyer deux grands dictateurs dans Hitler et Mussolini.

Parmi les huit documentaires de création aidés à la production, Chergui Kharroubi et Anne Schiffmann suivent, dans L’école du changement, deux équipes de professeurs ouvrant leur école bruxelloise pour lui redonner du sens. Dans Une si longue marcheDominique Loreause penche de son côté sur la migration de crabes chinois dans nos rivières après leur importation accidentelle en Europe.

Quatre documentaires sont aidés au développement dont L’homme invisible, dans lequel Marie-Eve de Grave esquisse le portrait de son père graveur, qui a laissé derrière lui une œuvre considérable.

Jorge Léon questionne pour sa part nos désirs, peurs et aspirations à dépasser les limites de notre finitude dans Incandescences. Ce documentaire est soutenu à l’écriture, tout comme Le rêve de Fanny de Jean-Christophe Yu et Diogène, homme de désir de Messaline Raverdy.

Enfin, 8 courts métrages et 4 Films Lab sont aidés à la production, dont Rôle-titre de Salomé Richard.

Liste complète des films aidés – 1e session 2019 CSF 382 Ko

Source : 48 projets de films soutenus lors de la 1re session 2019 de la Commission de Sélection des Films – Audiovisuel et Médias