La Commission européenne a autorisé, jeudi 23 avril, le régime d’aide suédois, doté d’un montant de 420 millions de SEK (environ 38 millions d’euros), visant à indemniser les entreprises touchées par la pandémie de coronavirus pour compenser la perte de revenus ou les coûts supplémentaires liés à l’annulation ou au report de manifestations culturelles.

En application de ce régime, les opérateurs concernés pourront bénéficier d’une indemnisation pour le préjudice subi, sous la forme de subventions directes couvrant 75 % des pertes de revenus ou des coûts supplémentaires jusqu’à hauteur d’1 million de SEK (environ 90 600 euros), et 50 % de la partie des pertes excédant 1 million de SEK. Les aides seront plafonnées à 10 millions de SEK (environ 906 000 euros) par bénéficiaire. Ces indemnisations s’appliqueront aux manifestations qui devaient avoir lieu entre le 12 mars et le 31 mai 2020 et qui ont dû être annulées ou reportées.

«Le secteur culturel est l’un des secteurs durement touchés par la pandémie de coronavirus, a déclaré la Commissaire Margrethe Vestager, chargée de la politique de concurrence. Ce régime suédois d’un montant de 38 millions d’euros permettra à la Suède d’indemniser les entreprises du secteur de l’organisation de manifestations culturelles pour le préjudice subi dans ces circonstances difficiles. Nous continuerons à travailler en étroite collaboration avec les États membres afin de trouver des solutions pour aider les entreprises à traverser cette période délicate, tout en respectant les règles de l’UE en matière d’aides d’État

Le 19 mars dernier, la Commission a adopté un encadrement temporaire des aides d’État (modifié le 3 avril) afin de permettre aux États membres d’exploiter pleinement la flexibilité prévue par les règles en matière d’aides d’État pour soutenir l’économie dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

Communiqué de presse