Le CA de Wallimage a sélectionné six projets pour un investissement global de 785 000 euros. Il devrait générer 4,3 millions de dépenses pour un retour en Région wallonne de 546,88 %

• Endless Night, série de fiction de David Perrault (Versus Production)
• Normale, long métrage d’Olivier Babinet  (Tarantula)
• 16 ans, long métrage de Philippe Lioret (Gapbusters)
• Le Temps d’aimer, long métrage de Katell Quillévéré (Frakas Productions)
• Une semaine sur deux, série de capsules télé (50 x 3′) (Media Services)
• Vesper Seeds, long métrage de Kristina Buožytė et Bruno Samper  (1080 Films)

Tous les détails dans le communiqué de Wallimage

Au-delà de ces nouveaux projets, Wallimage a décidé d’apporter un soutien complémentaire de près de 1,6 M€ à 19 projets qui vont accroître leurs dépenses en région wallonne, notamment au profit de la filière de post-production qui sentira avec un léger retard les effets de l’arrêt des tournages pendant 3 mois.

Il s’agit de : L’ombre des filles et La Corde (Versus), Annette (Scope Pictures et Wrong Men), Miss Marx et Ios sto bene (Tarantula), L’école de l’impossible et L’empire du silence (Les films de la passerelle), L’Opéra (Belga), Petit Poilu – saison 2 et Le petit Nicolas (Belvision), Kommunioun (Novak), Freaks Out (Gapbusters), Rangers des glaces (Agent double), Ovnis (Be Film), L’enfant caché (iris), Hinterland (Scope Pictures), Game of truth (Domino), Coyotes (Panache) et Baraki (Koko arrose la culture).

Quelque 3 703 581 euros de dépenses supplémentaires sont attendues en Wallonie, en plus des 18,8 millions déjà engagés par ces productions.

Tous les détails dans le communiqué de Wallimage

Découvrez par ailleurs le récent clip de la Walliteam réalisé pour le déconfinement…