Les cinéastes belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, doubles lauréats de la Palme d’Or à Cannes, recevront cet automne à Lyon le Prix Lumière qui récompense chaque année une personnalité marquante du 7e Art, ont annoncé jeudi les organisateurs.

« Les Dardenne, c’est l’un des plus beaux surgissements du cinéma contemporain. C’est une vision du monde, un style et une conviction. Un peu comme les Lumière d’ailleurs, dont ils sont, de ce point de vue, parmi les plus beaux descendants », a confié à l’AFP Thierry Frémaux, le directeur de l’événement. Luc et Jean-Pierre Dardenne (voir leur filmographie) succèdent pour cette distinction au cinéaste américain Francis Ford Coppola. (Lire le communiqué de presse)

« Nous sommes très honorés de recevoir ce Prix Lumière 2020, ont déclaré Jean-Pierre et Luc Dardenne. Pour nous, deux frères cinéastes, ce prix recèle une émotion particulière. Il nous met en contact avec la fraternité originelle du cinéma, avec les deux frères qui ont filmé pour la première fois des corps, des visages d’hommes et de femmes, d’ouvriers et d’ouvrières sortant de leurs ateliers. Plus d’un siècle après, nous filmons des corps, des visages qui sont les descendants de ceux filmés par les frères Lumière et nous essayons chaque fois de les filmer comme si c’était la première fois. Ce sera magnifique de recevoir ce Prix dans le cadre du festival qui fait dialoguer, comme nulle part ailleurs, le patrimoine mondial du cinéma et le public d’aujourd’hui. Vive le cinéma ! Vive la vie ! »

Au menu de cette 12e édition, organisée du 10 au 18 octobre, le festival rendra hommage au dialoguiste et scénariste français Michel Audiard, au cinéaste américain Clarence Brown et à la réalisatrice new-yorkaise Joan Micklin Silver (Hester Street). Le festival présidé par Bertrand Tavernier diffusera aussi plusieurs longs métrages qui auraient dû être présentés à Cannes, notamment dans sa sélection patrimoniale « Cannes Classics ».

avec AFP