Grâce à un apport supplémentaire d’un million d’euros consenti fin juillet par la Région de Bruxelles-Capitale, le  screen.brussels fund investit plus de 2 M€ dans une quarantaine de projets. Les dépenses en région devraient atteindre 10 M€.

500.000 € pour les projets en cours

500.000 € seront investis dans une vingtaine de projets déjà sélectionnés en 2019 et 2020 mais toujours en cours de production. Ces interventions supplémentaires sont destinées à la couverture partielle des surcoûts liés à la reprise des tournages interrompus durant le confinement ainsi que ceux liés à l’application des protocoles sanitaires mise en place cet été.  

1.549.000 € investis dans 21 nouveaux projets

Pour sa 14ème session, le fonds bruxellois a donc pu investir un budget 500.000 € supplémentaires, soit 1.549.000 € répartis dans 21 projets de différents formats : 4 longs-métrages de fiction, 5 séries, 3 projets d’animation,  8 documentaires et 1 projet de réalité virtuelle. Bruxelles oblige, ces productions sont aussi bien francophones que néerlandophones ou internationales.  

On y note par exemple la série 1985, une (première) co-production RTBF/VRT sur la saga des tueurs du Brabant wallon, Sale Putte, un documentaire sur le cyber harcèlement féminin de  Myriam Leroy et Florence Hainaut, un nouvel unitaire de la saga d’animation Indiens et Cow-Boy, la nouvelle comédie dramatique de Benoît Mariage qui se tournera essentiellement à Molenbeek ou encore T(w)O Work, une série documentaire sur les nouveaux arrivants et leur chemin éprouvant pour trouver un  travail convenable en Belgique. 

L’investissement dans ces projets générera en salaires et carnet de commande des entreprises un retour de plus de 10 M € soit 7 euros générés pour chaque euro investi. 

Retrouvez ici la liste complète des projets soutenus par le screen.brussels fund lors de cette 14è session de septembre 2020.